Aucune nouvelle contamination d'origine locale en Chine — Coronavirus

19 Mars, 2020, 14:54 | Auteur: Jonathan Ford
  • Coronavirus: aucun nouveau cas d'origine locale en Chine, 34 importés

La Chine a annoncé, jeudi 19 mars, zéro nouvelle contamination d'origine locale par le coronavirus, pour la première fois depuis le début de l'épidémie.

En dépit de ce cap symbolique, la Chine a exprimé ses craintes compte à de nouveaux risques de propagation de ce virus sur son sol liés aux cas importés. Pour éviter que ces nouveaux cas importés ne relancent une épidémie largement endiguée, les autorités imposent désormais la mise en quarantaine de toutes les personnes arrivant dans le pays.

Cela représente près de la moitié des 34 cas confirmés en Chine continentale, tous des cas importés.

La maladie est désormais moins répandue dans son berceau chinois que dans le reste du monde: le total mondial des décès a dépassé les 7000 et 145 pays ont été touchés, portant le bilan des contaminations à plus de 175'500 cas. A Pékin, elles sont placées pour la plupart dans des hôtels. Au total, leur nombre s'élève désormais à 189 dans le pays le plus touché du monde par le coronavirus.

Dans le monde, 218 823 cas d'infection ont été recensés depuis décembre dans 150 pays et territoires, dont 8 810 décès, selon un bilan établi ce jeudi.

"Nous ne devrions jamais permettre que la tendance positive, obtenue au prix de grands efforts, soit inversée", a mis en garde mercredi le président Xi Jinping, lors d'une réunion du Parti communiste chinois (PCC). Des exceptions sont prévues pour les mineurs, les femmes enceintes, ou les personnes vivant seules, qui sont autorisées à rester confinées à domicile.

Une cargaison de 1,8 million de masques destinés à l'Espagne et l'Italie était déjà arrivée en Europe la semaine dernière. La livraison de matériel comprendra 2 millions de masques chirurgicaux, 200 000 masques de type N-95 (qui protègent son porteur d'une contamination), et 50 000 tests de dépistage.

L'Italie, pays européen le plus touché, bénéficie depuis plusieurs semaines déjà de matériel et de la présence d'experts chinois. Et cet afflux va se poursuivre, a promis Xi Jinping au Premier ministre italien Giuseppe Conte lors d'une conversation téléphonique le 16 mars. Au-delà de l'Etat, le groupe privé Alibaba, géant chinois du commerce en ligne, a envoyé via sa fondation des masques à destination de la France, de l'Espagne et de l'Italie.

Recommande: