Coronavirus: la France se confine

18 Mars, 2020, 15:53 | Auteur: Lynn Cook
  • L'esplanade déserte devant la Tour Eiffel à Paris le 17 mars 2020

La France compte 6.633 cas confirmés de Covid-19 et le nombre de décès est passé à 148, a déclaré l'agence Santé publique France. Pour faire respecter cette mesure, annoncée plus tôt par le président de la République, il a promis la mobilisation de 100 000 policiers et gendarmes pour des contrôles. Sachant qu'il y avait dimanche soir environ 400 patients en état grave, et que le chiffre officiel des malades ne prend pas en compte ceux qui ne présentent pas de symptômes aigus.

La consigne on ne peut plus claire, "il faut rester chez vous", a lancé Emmanuel Macron lors de son discours du lundi; l'objectif étant de limiter les contacts, et partant la propagation du Covid-19 au sein des populations."La consigne générale c'est: restez chez vous", a rappelé de son côté le ministre de l'intérieur Christophe Castaner, lors d'une conférence de presse peu après le discours du chef de l'Etat, soulignant que les Français sont appelés à faire des sacrifices pour sauver les vies.

Toutes les personnes qui circulent doivent être "en mesure de justifier leur déplacement ".

Seuls les déplacements pour des raisons de première nécessité (courses, travail, consultation d'un médecin, aide à des proches dépendants.) ou pour faire de l'exercice à proximité de son domicile (et pas en groupe) seront autorisées.

" Pour protéger les Français, nous prenons les mesures de confinement qui s'imposent, explique le ministre de la Santé Olivier Véran sur Twitter". Le ministre de la Santé si.

Il s'agit aussi de la suspension de "toutes les réformes en cours", à commencer par la très controversée réforme des retraites ainsi que de mesures économiques pour soutenir les PME en difficulté, les salariés, les entrepreneurs, les commerçants et artisans, entre autres.

Et face à la récession de l'économie qui se profile, le gouvernement va desserrer les cordons de la bourse. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, qui a dit s'attendre à une chute de 1% du PIB cette année, a ainsi annoncé que le gouvernement allait mobiliser de manière "immédiate" 45 milliards d'euros pour soutenir les entreprises et les salariés, notamment via le report du paiement de toutes les charges fiscales et sociales dues par les entreprises.

Un fonds de solidarité de 1 milliard d'euros minimum va en outre être institué pour aider les petites entreprises.

Le second tour des élections municipales va quant à lui être reporté, après un premier tour dimanche marqué par une abstention record.

Recommande: