Une dizaine de villes ferment les lieux publics en Italie — Coronavirus

22 Février, 2020, 23:35 | Auteur: Lynn Cook
  • Coronavirus EN DIRECT: Il n’y a plus qu’un seul patient hospitalisé à cause de l’épidémie en France

Codogno, dans le nord de l'Italie, a décidé de fermer tous les lieux publics vendredi 21 février, après que six personnes y ont été testées positives au nouveau coronavirus.

Dans le village voisin de Casalpusterlengo, un panneau lumineux en lettres oranges indique: "Coronavirus, la population est invitée à rester chez elle, par mesure de précaution" mais il n'y a presque personne pour le lire. Le premier cas découvert dans cette ville, un Italien chercheur chez Unilever, est hospitalisé en soins intensifs dans un état grave. Après son hospitalisation, il avait été testé positif au coronavirus. La mesure touche aussi les nombreux défilés de carnavals organisés en cette période de l'année. Des trains ont été stoppés en gare de Milan et Lecce, dans les Pouilles, vendredi soir le temps de faire descendre des passagers présentant des symptômes grippaux. L'homme ne s'était jamais rendu en Chine et n'avait pas eu de contact avec un malade identifié.

Si la crainte saisit l'Europe, c'est aussi parce que l'Organisation mondiale de la santé s'inquiète de la difficulté à enrayer la propagation du virus. Vendredi, à Genève, le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a tiré la sonnette d'alarme: " Au moment où nous parlons, nous sommes encore dans une phase où il est possible de contenir l'épidémie ". Il a ainsi déploré le manque de soutien financier international.

Dans le même temps, les foyers de la maladie ont continué d'essaimer.

En Corée du Sud, un deuxième décès a été annoncé samedi et le nombre d'infections a fortement augmenté avec 229 nouveaux cas, sur un total de 433 cas rapportés, selon les autorités sanitaires sud-coréennes. La première de ces personnes à l'avoir été est une femme de 61 ans, qui ignorait avoir contracté la pneumonie virale et aurait transmis le virus, notamment en assistant à des offices religieux. Au total, plus de 150 membres de cette secte chrétienne ont été contaminées. Le nombre de contaminations bondit hors de Chine.

Dans le contexte de la propagation de l'épidémie due au nouveau type de coronavirus, les autorités italiennes ont annoncé que le nombre de cas dans le pays avait dépassé les 50.

Ces chiffres ont été confirmés par les autorités de la région en question. Il s'agit de la dernière modification en date de la méthode de comptage après plusieurs autres, ce qui complique quelque peu le suivi de l'épidémie.

En dehors de la Chine continentale (sans Hong Kong et Macao), plus de 1.300 contaminations ont jusqu'à présent été recensées - principalement en Corée du Sud et sur le navire de croisière Diamond Princess au Japon.

La première personne morte en Europe après avoir été infectée par le Covid-19, apparu en décembre à Wuhan (centre de la Chine), était un touriste chinois originaire de la province du Hubei, dont Wuhan est le chef-lieu.

A l'échelle mondiale, l'épidémie concerne 26 pays et territoires en dehors de la Chine continentale, et elle a fait une dizaine de morts.

Recommande: