Menace immédiate pour la santé de tous les enfants

21 Février, 2020, 13:35 | Auteur: Lynn Cook
  • Les pays doivent revoir leur approche de la santé des enfants et des adolescents selon l'ONU

Les experts ont évoqué également, comme d'autres éléments qui menacent la santé des enfants, la pollution de l'air et l'intensification des menaces climatiques en première position et les pratiques commerciales néfastes qui ont des répercussions sur la santé des enfants avec la consommation des aliments ultra-transformés, l'alcool, les boissons sucrées la cigarette électronique et autres. Il affirme que la santé des enfants fait face à une " menace immédiate " et aucun pays ne semble protéger leur avenir de façon satisfaisante.

"Promouvoir de meilleurs conditions aujourd'hui pour mettre aux enfants de vivre et s'épanouir au niveau national ne doit pas se faire au détriment de l'avenir des enfants à l'échelle mondiale", insistent les auteurs du rapport, qui appellent les États à placer les enfants "au cœur de nos efforts pour parvenir à un développement durable".

L'index montre que les enfants de Norvège, de la République de Corée et des Pays-Bas disposent des meilleures chances de survie et de bien-être, tandis que les enfants de République centrafricaine, du Tchad, de Somalie, du Niger et du Mali sont ceux pour qui les perspectives sont les plus sombres. A contrario, si beaucoup de pays à haut revenu ont un très bon score à l'index d'épanouissement, "ils sont proches du bas du classement pour leur contribution à la durabilité écologique", relèvent les experts.

Les pays les plus pauvres, en ce qui les concerne, même s'ils émettent les taux les plus faibles de gaz à effet de serre, sont paradoxalement les pays dont les populations sont les plus exposées aux dures conséquences du réchauffement planétaire.

Les seuls pays qui sont sur la bonne voie pour atteindre les cibles en matière d'émissions de CO2 par habitant d'ici à 2030, tout en obtenant des résultats corrects (dans les 70 premiers) en matière de mesures de l'épanouissement des enfants sont: l'Albanie, l'Arménie, la Grenade, la Jordanie, la République de Moldova, Sri Lanka, la Tunisie, l'Uruguay et le Viet Nam.

"Les pays doivent revoir leur approche de la santé des enfants et des adolescents en faisant en sorte, non seulement de prendre soin d'eux aujourd'hui, mais en protégeant le monde dont ils hériteront", souligne Helen Clark, coprésidente de la commission d'experts.

Un rapport d'une commission créée par l'OMS, l'UNICEF et la revue The Lancet met en évidence les menaces qui pèsent sur la santé des enfants partout dans le monde.

Dans certains pays, alarme l'OMS, les enfants voient jusqu'à 30 000 publicités sur les seuls écrans télévisés au cours d'une même année, tandis que l'exposition des jeunes à la publicité pour le vapotage a bondi de plus de 250 % aux États-Unis au cours des deux dernières années, atteignant plus de 24 millions de jeunes gens. "Les 11-16 ans postent sur les réseaux sociaux en moyenne 26 fois par jour", note le rapport. Anthony Costello, pédiatre et ancien directeur de l'Institute for Global Health (Royaume-Uni) dénonce l'exposition aux publicités pour l'alcool pendant les rencontres sportives et l'explosion de l'obésité infantile et adolescente.

"Ils leur recommandent également de s'attaquer " avec la plus grande urgence " aux émissions de CO2 pour " faire en sorte que les enfants aient un avenir sur cette planète ", de prendre en compte la voix des plus jeunes dans les décisions politiques et d'évaluer systématiquement les effets de ces décisions sur la santé infantile.

Recommande: