Harcelé à l'école, le petit Quaden veut mourir

21 Février, 2020, 14:42 | Auteur: Sue Barrett
  • Mexique un élève de 11 ans tue une prof et se suicide

"Donne-moi un couteau que je puisse me poignarder le coeur, je veux me suicider!" Elle raconte qu'elle vient de récupérer son enfant à l'école, et a été témoin de persécutions à son encontre.

Quaden est un petit garçon australien, âgé de 9 ans, atteint de nanisme. La mère s'arrête de parler, prise par l'émotion, son fils lui demande une nouvelle fois un couteau pour mourir. " Voici ce que fait le harcèlement ", dit-elle dans la vidéo tournée le jeudi 20 février.

"Je veux que les gens sachent " Derrière la caméra, sa mère commente leur situation. "Je veux que les gens sachent ce que sont les effets du harcèlement". "Parce qu'il suffit d'un instant et après vous vous demandez pourquoi vos enfants se suicident", fustige la mère de famille.

Elle explique ensuite plus précisément les raisons des pensées suicidaires de son fils: chaque jour " quelque chose arrive, un autre épisode une autre persécution, un autre déchirement, un nouveau surnom ". Elle lance un appel à l'aide pour améliorer le quotidien de son fils, notamment pour "augmenter la sensibilisation au handicap dans l'éducation au sein de l'école pour que ça n'arrive plus". De nombreuses personnalités ont apporté leur soutien au jeune garçon et à sa famille.

Sa vidéo, qui a été visionnée par des millions d'internautes, est rapidement devenue virale et a déclenché un véritable élan de solidarité sur les réseaux sociaux. La ligue de rugby australienne a également invité le petit garçon à voir un match. "On sait que tu traverses une passe difficile en ce moment mais les gars sont là", disent-ils.

Un autre acteur américain a tenu à poster un message rempli d'amour à Quaden. Il a ainsi mis en place une cagnotte sur internet pour lui offrir un séjour à Disneyland. Manifestement, il pourrait en faire beaucoup puisqu'elle devient de plus en plus conséquente. "[Montrons] qu'il y a du bon dans ce monde et que cela en vaut la peine ", écrit-il sur la page en question. Atteint de nanisme, il est régulièrement persécuté par les autres élèves qui s'en prennent violemment à lui. "Nous apprécions votre compréhension", dit-elle.

En Belgique, le Centre de prévention du Suicide peut être contacté via le numéro de téléphone 0800 32 123. D'autres informations sont disponibles sur leurs sites respectifs.

Recommande: