La vidéo de l’arrestation de Piotr Pavlenski dévoilée — Affaire Benjamin Griveaux

20 Février, 2020, 23:37 | Auteur: Sue Barrett
  • Affaire Benjamin Griveaux: où en est l'enquête

L'avocate évoque également les rumeurs autour d'une présumée affaire d'espionnage: "Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur elle, par exemple que c'était une sorte de Mata Hari envoyée par le Kremlin pour piéger des proches d'Emmanuel Macron (...)", déplore-t-elle, expliquant que cette affirmation n'était pas crédible pour sa cliente. Vendredi dernier, une vidéo montrant un sexe d'homme et des messages adressés à une femme, sont attribués à Benjamin Griveaux. Il a dit avoir voulu "dénoncer l'hypocrisie" de Benjamin Griveaux "qui s'appuie en permanence sur les valeurs familiales", mais qui "fait tout le contraire". Parce que si l'on parle de la démocratie, elle dit que chaque citoyen peut prendre part à la vie politique.

C'est finalement Me Yassine Bouzrou qui a été désigné mardi par l'artiste russe de 35 ans pour assurer sa défense. Une explication qualifiée de " grotesque " par Me Richard Malka, l'avocat de l'ancien porte-parole du gouvernement, qui a porté plainte contre X samedi. Elle est la destinataire des vidéos incriminées.

Suite à la diffusion des désormais bien connues images intimes de Benjamin Griveaux, celui-ci avait aussitôt annoncé son retrait de la course aux Municipales pour protéger sa famille de la médiatisation. En revanche, Alexandra de Taddeo a confirmé que Griveaux lui a envoyé les vidéos à caractère sexuel en 2018, lorsqu'ils avaient une liaison.

" Sa position est claire, elle n'est pas à l'initiative de la diffusion des images, elle conteste son implication dans la diffusion des images".

Son compagnon Piotr Pavlenski a été libéré contre toute attente.

En ce matin du 13 février, Twitter s'est transformé en exposition pornographique de l'intimité d'un candidat à la mairie de Paris: Benjamin Griveaux.

Sous la menace d'une incarcération - réclamée par le parquet - dans une autre information judiciaire ouverte le 17 février concernant des violences avec arme commises le 31 décembre 2019, il a finalement été remis en liberté en début de soirée. "Pour moi, tout vient de lui (NDLR Piotr Pavlenski)", confie son frère à l'Obs. Rapidement, Benjamin Griveaux a retiré sa candidature à la mairie de Paris, regrettant amèrement la tournure des événements et la diffusion d'images privées. "J'y vais pour gagner", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Recommande: