Un braqueur tué par un policier au terme d'une course-poursuite — Marseille

17 Février, 2020, 03:55 | Auteur: Lynn Cook
  • La police a ouvert le feu sur un individu qui les aurait mis en joue avec un fusil

Selon le collectif des habitants de la Maison Blanche, la cité d'où était originaire le jeune homme décédé qui se nommait Medhi, il s'agit d'un " meurtre commis par la police ".

Un jeune homme de 18 ans est mort tué par la police après une course-poursuite à Marseille, vendredi soir, rapporte La Provence. Tout a commencé vers 19h30 lorsque les policiers ont été alertés qu'un braquage était en cours dans un magasin Lidl situé au 146 avenue des Chartreux dans le 4e arrondissement de Marseille.

"Il y avait quelques tensions dans le cité des Marronniers, des prises à partie des policiers et des véhicules à 21h", a expliqué la source proche de l'enquête, sans pouvoir indiquer s'il y avait des incendies ou non. Un des policiers a alors décidé de " faire feu à deux reprises", touchant le jeune homme aux jambes et à l'abdomen. Cet homme, né en 2001, avait mis en joue les policiers avec une arme après une course-poursuite qui s'est terminée dans la cité des Marronniers, dans le nord de la ville, a indiqué à l'AFP la procureure de Marseille Dominique Laurens, précisant qu'une enquête judiciaire avait été confiée à l'inspection générale de la police nationale sur l'usage des armes des forces de l'ordre. Il a également indiqué que les témoins affirmaient "qu'il [la victime, ndlr] n'a pas levé l'arme sur [les policiers, ndlr] et qu'ils lui ont tiré dessus et l'ont frappé au sol, malgré [ses, ndlr] blessures, avec des phrases du style "on t'a eu". "Beaucoup ne font plus confiance à la police nationale, il y a beaucoup de douleur, une famille endeuillée et nous appelons la justice à faire sortir la vérité ", a pour sa part estimé Salim Grabsi, du Syndicat des quartiers populaires de Marseille. Les enquêteurs cherchent à déterminer s'il s'agit des autres occupants de la voiture soupçonnés d'être impliqués dans le vol à main armée.

Selon le parquet, plusieurs milliers d'euros et des armes, dont une chargée, ont été retrouvées dans le véhicule des braqueurs présumés.

En outre, une enquête pour vol à main armée en bande organisée et tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique a été confiée aux agents de la police judiciaire de Marseille.

Recommande: