Piotr Pavlenski et sa compagne placés en garde à vue — Affaire Griveaux

16 Février, 2020, 23:35 | Auteur: Sue Barrett
  • Mounir Mahjoubi Julien Bargeton Sylvain Maillard et Cédric Villani

Cette procédure n'a cependant aucun lien avec avec la revendication de la diffusion des vidéos ayant poussé Benjamin Griveaux à renoncer à sa candidature à la mairie de Paris.

Revendiquée par l'artiste et activiste russe Piotr Pavlenski, la diffusion de ces vidéos intimes a eu d'incroyables répercussions sur le monde politique. Il est soupçonné d'avoir blessé légèrement deux personnes lors de cette soirée mouvementée. Ce qu'il conteste, reconnaissant simplement auprès du site d'information avoir pris part à une bagarre. L'épidémie de coronavirus n'a pas pris fin, bien au contraire avec le premier mort de la maladie en France, si bien qu'il était impossible de laisser le poste vacant ou, pour Agnès Buzyn, de faire campagne pour la conquête de la mairie de la Capitale et de s'occuper des dossiers du ministère.

Mais on apprend également que la compagne du réfugié politique, a été placée en garde à vue samedi soir.

Juan Branco, dimanche à Paris.

Piotr Pavlenski et sa compagne ont été placés en garde à vue ce dimanche à Paris dans le cadre de l'affaire Griveaux, pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et "diffusion sans l'accord de la personne d'images à caractère sexuel".

Depuis la démission fracassante et inattendue de Benjamin Griveaux, proche d'Emmanuel Macron, vendredi matin, les tractations se poursuivaient pour lui trouver un successeur. Certaines de ces vidéos, en théorie éphémères, avaient été capturées au moment de leur envoi en mai 2018. Les faits qui sont reprochés à Piotr Pavlenski: une violente rixe le soir du réveillon du 31 décembre.

"Il s'oppose à ce que je représente mon client". Une "atteinte aux droits de la défense inédite, gravissime", fustige-t-il, ajoutant: "Il m'a évidemment été précisé que je n'étais en rien mis en cause dans ce dossier". Contactés par l'AFP, le parquet de Paris et le bâtonnier de Paris n'ont pas souhaité faire de commentaire.

Recommande: