Les incendies enfin maîtrisés signent la fin d'un " été noir "

16 Février, 2020, 12:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Plus de 2500 habitations sont parties en fumée et environ un milliard d'animaux auraient péri dans cette catastrophe sans précédent

Après plusieurs mois de combats contre les flammes, les pompiers ont annoncé avoir maîtrisé tous les incendies qui brûlaient dans l'Etat australien de Nouvelle-Galles du Sud, le plus touché par les feux.

Depuis septembre, les feux ont détruit à travers plusieurs États de l'est et du sud de l'immense île-continent une surface de plus de 100 000 km2, plus grande que le Portugal, et fait au moins 33 morts.

"Tous les incendies ne sont pas éteints, il y a encore des incendies dans l'extrême sud de l'État, mais tous les incendies sont maîtrisés afin que nous puissions vraiment nous concentrer sur l'aide à la reconstruction", a déclaré le commissaire adjoint des services d'incendie de l'État, Rob Rogers, sur Twitter.

En effet, les récentes et abondantes pluies qui s'abattent dans l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud ont permis de maîtriser et éteindre les principaux foyers d'une région qui était parmi les plus touchées du pays.

Les feux de brousse ont brûlé plus de 10 millions d'hectares dans l'est et le sud du pays, tuant au moins 33 personnes et environ un milliard d'animaux, tout en détruisant plus de 2500 maisons.

Dans le Territoire de la capitale australienne, autour de Canberra, les pompiers tentaient cependant toujours de maîtriser un incendie qui n'était pas menaçant.

La crise a enveloppé de fumée des grandes villes, dont Sydney pendant des semaines, a vu des villes coupées et a incité le déploiement de l'armée pour sauver des citoyens bloqués.

En raison de la sécheresse et de températures élevées, phénomènes alimentés par le changement climatique, les feux de forêts ont été particulièrement précoces et intenses, cette année.

Jeudi, les barrages près de Sydney ont débordé après des jours de pluies torrentielles, un renversement spectaculaire après des mois de sécheresse.

Une nouvelle vague de phénomènes météorologiques exceptionnels est attendue à partir de vendredi, selon le Bureau de prévisions météorologiques. "Les averses et les orages tombent sur des bassins-versants déjà saturés, il y a donc un risque (...) de crues soudaines", a expliqué la météorologue Grace Legge.

Recommande: