Le fabricant de smartphones Essential ferme ses portes

16 Février, 2020, 21:20 | Auteur: Lynn Cook
  • Essential, l’entreprise d’Andy Rubin, met la clé sous la porte

C'en est fini pour la start-up Essential Products d'Andy Rubin, cocréateur du célèbre système d'exploitation Android. Parmi les premiers modèles dotés d'un écran " bord à bord", le PH-1 avait impressionné par sa qualité de finition, malgré un prix très raisonnable.

Absent des rayons des distributeurs et des opérateurs, encombré d'idées parasites, et plombé par des problèmes logiciels, le PH-1 a fait un flop monumental. La startup avait même gagné la confiance des marchés qui l'ont soutenu pour rapidement atteindre une valorisation d'un milliard de dollars. Amazon avait fait part de son intérêt, comme le distributeur Walmart et plusieurs opérateurs. L'affaire a déclenché une grève mondiale chez Google en novembre 2018, lorsque plus de 20.000 travailleurs ont quitté leurs bureaux pour protester contre la façon dont la direction de Google avait géré cette affaire. Alors que l'entreprise souffrait déjà, le coup de grâce est venu de la presse d'investigation. Trois ans après sa création, Essential, la compagnie du "père d'Android", se retrouve dans l'obligation de cesser ses activités.

Malgré le licenciement de 30 % de ses effectifs et la " mise en retrait " de son fondateur, Essential a fait l'acquisition de CloudMagic. En 2019, Essential a lancé un deuxième téléphone, appelé Project Gem, mais il n'a jamais été commercialisé.

Le projet Gem était la vision de la société pour " inventer un paradigme informatique mobile qui s'intègre de manière plus transparente avec les besoins de style de vie des gens ".

Pour les (rares) utilisateurs du PH-1, la mauvaise nouvelle est doublée de l'arrêt du support client de la marque, la mise à jour de sécurité déployée le 3 février dernier faisant office d'ultime patch. Comme un adieu, Essential publie les ressources logicielles du PH-1 sur Github, et quelques vidéos de démonstration du GEM.

Recommande: