Bombardier cède sa participation dans Airbus Canada à Airbus et au Québec

13 Février, 2020, 10:47 | Auteur: Aubrey Nash
  • Avec cette opération Bombardier va pouvoir éponger une partie de sa dette

Sans ces difficultés, Airbus avance un bénéfice opérationnel de 6,9 milliards d'euros et un chiffre d'affaires de 70,5 milliards d'euros en 2019, en hausse de 11 %. Les charges liés au retard sur l'avion militaire A400M ont atteint pour leur part 1,2 milliard. D'autres charges exceptionnelles totalisant 576 millions d'euros, dont 202 millions au titre de l'arrêt du programme A380, sont enregistrées dans les comptes 2019.

L'avionneur a livré 863 avions commerciaux en 2019, contre 800 l'année précédente et prévoit d'en livrer "environ 880" pour 2020. Grâce notamment à la famille des A320neo, son programme phare qui enregistre 6.249 commandes, la valeur du carnet de commandes est estimé à 471 milliards.

Airbus a relativisé l'impact de l'épidémie en cours, soulignant que les prévisions d'évolution du trafic aérien international n'intégraient pas de perturbation majeure, y compris résultant du coronavirus.

L'avionneur a par ailleurs annoncé jeudi la reprise au côté du gouvernement du Québec de la participation du canadien Bombardier dans la société en commandite Airbus Canada (SCAC), qui produit le moyen-courrier A220.

Cette accord marque la fin de la présence de Bombardier dans le secteur de l'aviation commerciale, avec le transfert du reste de sa participation dans Airbus Canada à la maison mère Airbus SE et au gouvernement de la province canadienne du Québec.

Airbus a déclaré qu'il allait détenir 75% d'Airbus Canada, tandis que la participation du gouvernement du Québec dans le programme allait passer à 25%.

Recommande: