Balkany : par ici la sortie (de prison)

13 Février, 2020, 09:37 | Auteur: Sue Barrett
  • 4 ans de prison ferme requis en appel contre Patrick Balkany sans incarcération immédiate

Patrick Balkany pourra donc sortir de prison dans les prochaines heures. Isabelle Balkany, 72 ans, première adjointe devenue maire par intérim depuis l'incarcération de son époux le 13 septembre, avait demandé, émue, dans ses derniers mots à la cour: "Libérez mon époux, c'est tout ce que je demande". Incarcéré depuis le 13 septembre, il avait été condamné pour fraude fiscale puis pour blanchiment aggravé.

Est-il donc totalement libre? Elle a décidé de remettre en liberté le maire de Levallois et lui impose un contrôle judiciaire léger, sans caution, dans le dossier de fraude fiscale comme de blanchiment. Il n'a pas pour cela dû verser de caution.

Pourquoi avait-il été incarcéré? Patrick Balkany devra néanmoins respecter les obligations suivantes: fixer sa résidence au moulin de Cossy à Giverny, ne pas quitter la France métropolitaine, restituer son passeport et pointer deux fois par mois à la gendarmerie.

"Les médecins ont aussi noté un " état dépressif marqué " chez le maire, qui a " perdu près de 30 kilos en cinq mois ", ajoute son avocat Me Romain Dieudonné. Aussi, la cour a-t-elle accordé à Patrick Balkany sa remise en liberté "pour raisons médicales ".

Les décisions de la cour d'appel sont attendues respectivement le 4 mars pour sa condamnation pour fraude fiscale et le 22 avril dans le volet concernant le blanchiment aggravé.

"La cour n'a pas fait de cadeau à Balkany, c'est juste que la situation médicale indiquait que ce n'était plus possible", a réagi l'avocat du maire Romain Dieudonné.

Patrick Balkany, régulièrement hospitalisé depuis mi-décembre, est " porteur de maladies sérieuses ", notamment un " infarctus mésentérique ", selon cet examen.

Ce procès s'est achevé ce mercredi midi sur ces mots d'Isabelle Balkany: "Je voudrais vivre encore un peu avec lui et là, je sens qu'il faut que je sois là ". Allusion aux emportements d'Isabelle Balkany, véhémente par moments, refusant de répondre aux questions à d'autres, absente des audiences quand elle avait parloir avec son mari. "Je vais vous dire quelque chose qui ne sera certainement pas suivi par 99% d'entre vous, mais j'aimerais que vous le laissiez un peu tranquille et qu'il puisse tranquillement rentrer chez lui retrouver ses petits-enfants et être au calme parce qu'il a besoin de repos et de se soigner", a poursuivi son avocat.

Recommande: