Vingt-sept morts, dont l'assaillant, dans une tuerie "sans précédent" en Thaïlande

11 Février, 2020, 18:53 | Auteur: Lynn Cook
  • Un soldat tue de nombreuses personnes en Thaïlande

L'auteur des faits, un soldat thaïlandais, a fait au moins 26 victimes au cours de sa macabre expédition.

Des centaines de personnes ont été évacuées du centre commercial en petits lots par la police alors qu'elles cherchaient le tireur.

Des couronnes de fleurs ont été dressées en mémoires des 29 personnes assassinées par un jeune sous-officier qui avait dérobé une arme sur la base militaire où il était affecté.

De nombreux centres commerciaux en Thaïlande ont des détecteurs de métaux et des caméras de sécurité aux entrées. Ce dernier était particulièrement fréquenté par les visiteurs qui profitaient de ce long week-end. Le forcené a été abattu par la police dans un centre commercial à l'intérieur duquel il s'était retranché. "Le tireur a utilisé une mitraillette pour tirer sur d'innocentes victimes dont beaucoup ont été blessées ou tuées", a indiqué la police. Un média local a précisé que le tueur s'était emparé d'armes dans l'arsenal de la base avant de commencer son attaque.

Les médias ont rapporté que le tireur avait eu un conflit financier avec son chef, qui a dégénéré. Ce motif n'a cependant pas encore été confirmé par les autorités.

Le Post a indiqué qu'une femme de 63 ans et un autre soldat y avaient également été tués. Il a ensuite pris la direction du centre commercial Terminal 21 de la ville de Nakhon Ratchasima, dans le nord-est du pays.

Le porte-parole du ministère de la Défense, le lieutenant-général Kongcheep Tantrawanich, a déclaré que le sergent. Là, il s'est introduit dans le centre commercial et a ouvert le feu au hasard sur les clients avec des armes dérobées dans l'arsenal de la base, provoquant un carnage. Depuis, sa page a été bloquée.

Son compte a finalement été désactivé un peu plus tard, vers 19 h 20.

"Je remercie la police et l'armée pour avoir mis fin à cette situation".

En arrivant au centre commercial vers 18h samedi, le tireur de 32 ans est sorti du véhicule et a tiré sur des automobilistes et sur des piétons.

Malgré les premiers éléments fournis par le Premier ministre, les motivations exactes de l'assaillant restent floues, tandis que Korat, une ville paisible de taille moyenne, prenait conscience de l'ampleur des atrocités. Le bain de sang a finalement pris fin dimanche matin, lorsque les autorités ont annoncé avoir abattu l'assaillant.

Recommande: