Luca de Meo baisse son salaire pour venir chez Renault

11 Février, 2020, 18:37 | Auteur: Aubrey Nash
  • Luca de Meo

Selon un document mis en ligne par Renault, Luca de Meo, le nouveau patron de Renault, sera mieux rémunéré que les précédents dirigeants, notamment Carlos Ghosn et Thierry Bolloré.

Luca de Meo, l'ancien patron de Seat, la filiale de Volkswagen, n'est pas encore arrivé à la tête de Renault. Dans l'hypothèse optimiste où toutes les conditions seraient réunies, Luca de Meo pourrait toucher jusqu'à 6 millions d'euros. Et ce grâce, d'abord, à une variable annuelle s'élevant jusqu'à un " maximum de 150 % de la rémunération fixe annuelle en fonction de critères quantitatifs et qualitatifs", précise ce document. L'arrestation du magnat de l'automobile en novembre 2018 pour soupçons de malversations financières ne lui a toutefois pas permis de recevoir toute sa rémunération variable et ses actions de performance chez Renault. Leur "acquisition définitive sera soumise à l'atteinte de critères de performance évalués sur une période cumulée de trois ans et à une condition de présence de trois ans à compter de leur date d'attribution". Révoqué en octobre 2019 de son poste de directeur général, ce dernier disposait pour sa part d'un fixe de 900 000 euros, d'une part variable de 125 % et de 50 000 actions de performance, soit un package potentiel de l'ordre de 3,7 millions d'euros au cours de Bourse actuel. Contraint par le gouvernement français d'accepter une réduction de 30% de sa rémunération lors du renouvellement de son mandat en 2018, M. Ghosn avait droit à 1 million d'euros de fixe, un salaire variable plafonné à 1 million d'euros, ainsi que 80.000 actions de performance, soit un maximum théorique de 4,7 millions d'euros. Son fixe atteignait 1,23 million d'euros, auquel s'ajoutait une part variable maximale de 180% de ce montant et 100.000 actions de performances, soit au cours actuel de l'action un total pouvant atteindre près de 7 millions d'euros.

Recommande: