Un mauvais départ pour les démocrates aux États-Unis — Caucus dans l'Iowa

04 Février, 2020, 15:51 | Auteur: Lynn Cook
  • Des personnes sont assises dans une salle avec un drapeau de l'Iowa et un drapeau américain

Le Parti démocrate ne publiera pas avant mardi matin (heure américaine, mardi après-midi en Belgique) de résultats concernant les caucus dans l'Iowa, a indiqué Bloomberg. Ils ont toutefois démenti toute irrégularité, alors que le camp Trump a aussitôt accusé les dirigeants démocrates de tricherie.

Bernie Sanders s'appuie sur les minorités et les jeunes, la génération " la plus progressiste de l'histoire de ce pays", proclame-t-il.

Du côté des candidats démocrates, on se voulait philosophe. Il a appelé les organisateurs à " faire très attention " dans la compilation des résultats. "Quand les résultats seront annoncés, j'ai le sentiment que nous allons avoir un très très beau succès ici en Iowa ", a lancé le sénateur de 78 ans". "Ce jour marque le début de la fin pour Donald Trump", a-t-il martelé.

Joe Biden serait même talonné par une autre sénatrice modérée, Amy Klobuchar, qui n'a jamais décollé au niveau national.

Surprise, l'ancien maire de South Bend, dans l'Indiana, Pete Buttigieg, a quasiment déclaré sa victoire.

" En raison de l'incapacité du Parti démocrate de l'Iowa à publier des résultats ce soir", l'équipe de campagne de " Bernie " a communiqué ses données portant sur près de 40 % des bureaux de vote.

Le sénateur presque octogénaire se revendique en tête devant le modéré Pete Buttigieg dans la course pour désigner le futur adversaire de Donald Trump.

Un des principaux enseignements de ces chiffres, s'ils sont confirmés, est la contre-performance de l'ancien vice-président Joe Biden, 77 ans, qui n'arrive que quatrième avec 15,08 % alors qu'il caracole depuis des mois en tête des sondages au niveau national. Des chiffres à prendre avec des pincettes.

Comme le veut le tradition, c'est dans l'Iowa, petit Etat rural entièrement recouvert de neige, qu'ont débuté, dans la soirée du 3 février, des primaires démocrates américaines particulièrement brûlantes, visant à désigner celui qui défiera Donald Trump lors de l'élection présidentielle à venir. Il est important parce qu'il est le premier: le nombre de délégués en jeu est négligeable (ce sont ces délégués qui désigneront in fine le candidat investi), mais un bon résultat ou une contre-performance peut changer la dynamique d'une candidature. Coup d'envoi de la longue course à l'investiture démocrate pour la présidentielle du 3 novembre, le résultat de ces assemblées citoyennes, au fonctionnement complexe, folklorique, voire archaïque, donne traditionnellement le ton du processus de nomination.

Donald Trump n'a manqué de moquer les ratés du caucus démocrate. "Rien ne fonctionne, exactement comme lorsqu'ils dirigeaient le pays", a tweeté le locataire de la Maison Blanche.

Donald Trump lui a remporté d'emblée les "caucus" républicains dans l'Iowa: une simple formalité pour le président sortant. Au lieu de cela, c'est l'incompétence choquante du parti démocrate de l'Iowa qui fait la une.

Recommande: