Le bilan s’alourdit à 425 morts — Coronavirus

04 Février, 2020, 20:37 | Auteur: Aubrey Nash
  • Raissa Girondin

L'épidémie du Coronavirus, déclenchée en Chine il y a plus un mois de cela, a fait à ce jour au moins 362 tués dont un cas aux Philippines, selon un nouveau bilan.

La Chine face à un isolement croissant.

Pendant ce temps, les opérations de rapatriement d'étrangers coincés à Wuhan se poursuivent.

Les craintes se propagent aux milieux économiques et financiers.

L'homme de 39 ans est décédé d'un arrêt cardiaque, ce mardi matin.

Le premier décès hors de Chine a été signalé dimanche aux Philippines.

Le directeur général de la Santé se veut rassurant: "Il n'y a pas d'épidémie en France, même pas de chaîne de transmission dans notre pays et aucune circulation du virus sur le territoire".

Les six cas confirmés en France "sont stables", a-t-il précisé.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a proclamé la semaine dernière l'urgence internationale, a révélé lundi travailler d'arrache-pied avec des géants du net pour combattre la désinformation en ligne autour du virus. Pékin a dénoncé lundi le comportement de Washington accusé d'avoir contribué à créer une atmosphère de panique au lieu d'apporter leur soutien.

De nombreux pays ont recommandé à leurs ressortissants de ne pas se rendre en Chine.

"Ce dont la Chine a besoin d'urgence, ce sont des masques, des combinaisons et des lunettes de protection", avait précédemment déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying. Cette mesure s'applique également aux personnes n'ayant effectué qu'un transit en Chine continentale, à Hong Kong ou Macao.

Le nombre d'infections a grimpé à plus de 17 200, dépassant largement celui du Sras qui avait tué au total 774 personnes, majoritairement en Chine continentale et à Hong Kong. Le deuxième avion transportant des ressortissants français a atterri, le dimanche 2 février 2019, sur le sol français. Les Etats-Unis entendent poursuivre les évacuations d'Américains et la Russie a annoncé des rapatriements depuis Wuhan à partir de lundi tout en suspendant les liaisons ferroviaires avec la Chine. Traditionnellement fermés pendant les congés du Nouvel An lunaire, les marchés d'actions chinois sont restés suspendus plus longtemps que d'habitude avant de rouvrir lundi et d'essuyer une débâcle spectaculaire, effaçant 400 milliards de dollars de valeur en l'espace d'une seule séance, terminée sur un repli de 7,7 %. Cette mesure a été prise alors que l'ex-colonie portugaise a confirmé un dixième cas de contamination par cette pneumonie virale. Cette perspective a entraîné une baisse des cours du pétrole.

Recommande: