Bafta: Joaquin Phoenix déplore le racisme dans l'industrie cinématographique

04 Février, 2020, 15:52 | Auteur: Sue Barrett
  • Sam Mendes dont le film

Joaquin Phoenix a été récompensé aux Golden Globes et nommé aux Oscars pour le rôle du " Joker ".

"Enthousiaste" devant le succès de son film très personnel inspiré des histoires de son grand-père, Sam Mendes a déclaré ressentir "évidemment un plaisir personnel" à ce qu'une "histoire proche de (sa) famille se soit développée et amplifiée" à ce point.

En revanche, pour "Joker", donné grand favori avec 11 nominations, ce fut la déception dimanche soir. Pareil pour "The Irishman": le thriller de Martin Scorcese repart bredouille avec ce film produit par Netflix, alors que la plateforme avait démontré sa place incontournable l'an dernier en raflant les principaux prix pour "Roma" d'Alfonso Cuaron.

Pour le meilleur film et le meilleur réalisateur, ils entrent en concurrence avec le drame historique "1917" et "Parasite", Palme d'or au festival de Cannes en 2019 à mi-chemin entre le drame social et la comédie noire. L'Américaine Renée Zellweger a quant à elle gagné le prix de la meilleure actrice pour son interprétation de la légendaire comédienne et chanteuse Judy Garland dans le biopic " Judy ". Nommée aux Oscars et couronnée d'un Golden Globe pour ce rôle, l'actrice de 50 ans l'a emporté devant Jessie Buckley (Wild Rose), Scarlett Johansson (Marriage Story), Saoirse Ronan (Les Filles du docteur March) et Charlize Theron (Scandale).

Partie avec dix nominations, l'ode à l'Hollywood des années 1960 "Once Upon a Time.in Hollywood", de Quentin Tarantino, ne remporte finalement qu'un seul prix, celui du meilleur second rôle masculin pour Brad Pitt.

Les Bafta ont montré leur souci de la crise climatique en renonçant aux sacs de cadeaux peu respectueux de l'environnement et en dépliant un tapis rouge en matériaux recyclés. Préoccupation environnementale oblige, tous avaient été priés de recycler des tenues déjà portées.

"J'ai honte de dire que je fais partie du problème" L'acteur n'a pas hésité à rappeler sa position avantagée face à ce problème. Dans son discours de remerciement, il dénonce le manque de diversité de la sélection des Bafta et "le racisme systémique". "Nous envoyons un message très clair aux personnes de couleur, à savoir que vous n'êtes pas les bienvenus ici", a-t-il dénoncé, juste avant d'appeler celles et ceux ayant profité de ce " système d'oppression" à le démonter. La présidente de la cérémonie Pipa Harris a également pris la parole au sujet de l'absence de femmes nominées dans la catégorie du meilleur réalisateur, et sur le fait qu'aucun acteur noir ne soit nominé pour les catégories principales. Un problème général dans le cinéma Bien avant la cérémonie, les critiques fusaient déjà sur les réseaux sociaux avec le #BaftaSoWhite ("Bafta tellement blancs").

Recommande: