Épidémie de pneumocoque : 4.000 personnes potentiellement infectées à Marseille

03 Février, 2020, 21:34 | Auteur: Jonathan Ford
  • Au moins 16 employés de sous-traitants sur le chantier de réfection d'un navire de la compagnie Norwegian Cruise Line ont été contaminés par cette souche de pneumocoque à Marseille le 30 janvier 2020

L'apparition d'une bactérie sur un chantier naval de Marseille suscite l'inquiétude en ces temps d'épidémie virale, même si elle n'a aucun lien avec le coronavirus chinois.

La semaine dernière, 13 personnes travaillant sur ce chantier ont été hospitalisées avec une pneumonie à "pneumocoque".

L'Agence Régionale de Santé de Provence Alpes Côte d'Azur doit mener ce lundi une campagne de vaccination à grande échelle sur le site du chantier de réparation navale de Marseille. Selon l'ARS, pas moins de 4000 personnes sont concernées par cette mesure: les salariés de l'entreprise et, bien plus nombreux, les sous-traitants et surtout les personnels externes mobilisés depuis un mois sur la rénovation du paquebot Norwegian Spirit de la compagnie américaine NCL.

L'ARS conseillent aux salariés de se laver régulièrement les mains et de porter des masques. Une quinzaine d'équipes médicales sont mobilisées par l'Agence régionale de Santé (ARS).

Mais les mesures de protection prises n'ont pas suffi à rassurer les travailleursqui restent sceptiques quant aux délais. On nous dit qu'avec ces vaccinations il y aura un délai de trois jours pendant lesquels les gens seront encore contagieux.

Le pneumocoque est une bactérie pouvant causer des infections pulmonaires et ORL (otites, sinusites), mais aussi être à l'origine de formes plus sévères d'infections invasives pour 10 à 30% des patients.

La transmission est directe de personne à personne par l'intermédiaire des sécrétions d'un malade, à l'occasion d'un contact rapproché et prolongé d'une heure.

Recommande: