De Biden à Klobuchar, les favoris avant l'Iowa — Primaire démocrate

03 Février, 2020, 18:38 | Auteur: Lynn Cook
  • Le candidat à la primaire démocrate Bernie Sanders à Ames, le 25 janvier 2020

En visite dans l'Iowa, État qui votera le premier, lundi, la sénatrice Elizabeth Warren, troisième des démocrates dans les sondages nationaux devant Michael Bloomberg qui a grimpé à la quatrième place, n'a pas caché son courroux. Libérés vendredi soir le temps du week-end, ils ont chacun deux ou trois rassemblements samedi.

Pour compléter le podium, on trouve une femme: Elizabeth Warren, 70 ans.

Impact inattendu du procès en destitution, la sénatrice a expliqué que, faute de temps, elle devait rompre avec sa tradition de rester des heures pour faire des selfies, laissant à la place. son chien Bailey. L'acquittement prévu aux chefs d'abus de pouvoir et d'entrave au travail du Congrès sonnerait une victoire retentissante pour le républicain, qui espère décrocher un second mandat.

L'ancien maire de New York est entré tard en campagne et fait l'impasse sur les quatre premiers Etats qui voteront. Un revers pourra signer la fin de tout espoir. Critiqué pour avoir indirectement favorisé Hillary Clinton contre le " socialiste " (et indépendant) Bernie Sanders lors de la course à l'investiture en 2016, le Parti démocrate sera aussi scruté.

"Nous devons galvaniser, pas diviser", lance-t-il.

Le sénateur Bernie Sanders en campagne dans un collège de l'Iowa.

Partout dans cet État de 600 000 habitants, comme tous les quatre ans, des milliers de bénévoles s'activaient pour convaincre passants ou voisins de voter pour leur champion.

Une chose les unit, selon le président du parti démocrate de l'État, Troy Price: "Beaucoup veulent s'assurer que nous battrons Donald Trump".

Sur les onze candidats encore en course pour l'investiture, quatre se plaçaient en tête des sondages ces derniers mois dans l'Iowa.

Avec un scrutin indirect et des règles qui font peser les enjeux sur quelques Etats-clés, les Américains ne vivront pas tous la même campagne électorale cette année.

Dans l'Iowa, la politique est une affaire sérieuse.

Dans l'Iowa, pas de vote avec bulletins mais des " caucus", des assemblées durant lesquelles les électeurs iront se placer sous la bannière de leur candidat favori.

Comme Joe Biden, Pete Buttigieg, 38 ans, a multiplié les rencontres pendant que leurs rivaux sénateurs étaient coincés au Congrès. Donald Trump a promis jeudi la victoire à une foule conquise dans l'Iowa, où ses adversaires démocrates s'affrontent pour déterminer leur candidat à la présidentielle. Quant à Bernie Sanders, il diviserait trop, insinue-t-il. Il n'est pas le seul nouveau visage révélé par la campagne. Le jeune et ex-maire Pete Buttigieg ainsi que la sénatrice progressiste Elizabeth Warren suivent dans les intentions de vote parmi les 11 candidats encore en lice.

En fait on serait content d'avoir un jeune ou une femme, n'importe qui plutôt qu'un vieil homme blanc, disait cette électrice samedi à Iowa City.

"Maria Watt, 42 ans, penchait pour " Pete " jusqu'à ce qu'elle change pour " Amy ".

Recommande: