L'OMS décrète l'urgence internationale mais "s'oppose à toute restriction aux voyages" — Coronavirus

31 Janvier, 2020, 03:52 | Auteur: Jonathan Ford
  • Euronews

Si l'essentiel des contaminations ont été détectées en Chine continentale, 18 autres pays sont touchés, avec plus de 80 cas confirmés au total, selon l'OMS.

Wuhan, où le coronavirus est apparu en décembre, et la quasi-totalité de la province du Hubei dont elle est la capitale sont coupées du monde depuis le 23 janvier par les autorités dans l'espoir d'endiguer l'épidémie, un cordon sanitaire qui concerne 56 millions d'habitants et quelques milliers d'étrangers. Près de 600 citoyens européens veulent aussi être évacués de Chine, a annoncé mercredi la Commission européenne.

Elle avait jusque-là estimé qu'il était "trop tôt" pour décréter l'alerte mondiale, face au coronavirus, l'OMS a finalement revu sa copie après l'apparition de cas de transmissions interhumaines en dehors de la Chine. Le premier avion a décollé ce mercredi soir. Le Japon ne peut pas confiner de force ses ressortissants rapatriés.

D'autres pays planifient des opérations similaires: l'Italie a annoncé l'envoi d'un avion ce jeudi à Wuhan, l'Allemagne prévoit l'évacuation de 90 de ses ressortissants "dans les prochains jours " et le Canada va également affréter un avion. Australie et Royaume-Uni envisagent également des évacuations. Un premier cas a été enregistré au Tibet, a-t-on précisé.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) va organiser une réunion pour déterminer si l'épidémie "constitue une urgence de santé publique de portée internationale".

Alors que la recherche d'un vaccin - entamée notamment par plusieurs laboratoires et firmes aux Etats-Unis - devrait prendre des mois, des scientifiques de l'Institut Doherty en Australie ont annoncé être parvenus à répliquer en laboratoire le coronavirus, une étape considérée cruciale.

L'aéroport de Hong Kong continuera lui à être desservi normalement.

Signe du durcissement des mesures de précaution au niveau international, des compagnies aériennes comme British Airways, l'Allemande Lufthansa et l'Indonésienne Lion Air, qui exploite la plus grande flotte aérienne d'Asie du Sud-Est, ont annoncé la suspension immédiate de tous leurs vols vers la Chine continentale.

Dans le reste de la Chine, où les congés du Nouvel an lunaire ont été prolongés jusqu'au 2 février, la plupart des habitants, effrayés, désertent centres commerciaux, cinémas et restaurants.

Le géant américain de l'électronique Apple a reconnu des incertitudes sur ses chaînes de production en Chine. Les tests n'ont pas encore été effectués pour les 210 autres Japonais rapatriés jeudi matin. Tout comme Les Championnats du monde en salle d'athlétisme, prévus à Nankin en Chine du 13 au 15 mars, qui ont été repoussés à 2021, en raison de l'épidémie de coronavirus, a annoncé mercredi World Athletics (ex-IAAF).

Recommande: