Un cinquième cas confirmé en France, deux patients en réanimation — Сoronavirus

30 Janvier, 2020, 11:41 | Auteur: Jonathan Ford
  • Nouveau coronavirus quatrième cas en France le patient en réanimation

"Un premier vol part ce soir, avec une équipe médicale d'une vingtaine de personnes".

Le père de cette nouvelle malade, un homme de 80 ans arrivé en France le 23 janvier, représentait le quatrième cas recensé en France de cette pneumonie virale apparue en Chine en décembre.

Ces trois cas sont un homme de 48 ans hospitalisé à Bordeaux, et un homme de 31 ans et une femme de 30 ans hospitalisés à Paris.

Un autre patient est actuellement en réanimation, a dit la ministre, expliquant qu'il s'agissait d'un des membres du couple hospitalisé à Paris qui avait été diagnostiqué vendredi dernier et dont l'état s'est aggravé.

Agnès Buzyn a par ailleurs annoncé qu'un premier vol partirait mercredi soir de France vers Wuhan, épicentre de l'épidémie qui a touché plus de 6.000 personnes et fait 132 morts à ce jour en Chine.

Selon une source militaire, un A340 de l'armée de l'air, qui assure habituellement du transport de troupes ou des voyages officiels, sera mobilisé pour ce premier rapatriement des Français de Wuhan.

L'Organisation mondiale de la santé, qui a appelé le "monde entier à agir" face au nouveau coronavirus, tiendra ce jeudi une réunion pour déterminer si l'épidémie "constitue une urgence de santé publique de portée internationale".

Mais c'est la première fois qu'un "cas sévère" du nouveau coronavirus est détecté en France. "Mais une transmission interhumaine a été enregistrée dans trois pays en dehors de la Chine", à savoir l'Allemagne, le Vietnam et le Japon, a-t-il ajouté.

La compagnie aérienne russe Ural Airlines, qui effectue des liaisons vers Munich, Paris et Rome, a annoncé la suspension de tous ses vols à destination de l'Europe en raison de la propagation du nouveau coronavirus (2019-nCoV). Le nombre de patients contaminés a bondi à environ 7.700 en Chine continentale (hors Hong Kong).

"Nous ne pouvions plus circuler librement (.) Le nombre des malades a commencé à rapidement s'envoler à un certain point, c'était effrayant", a témoigné à son arrivée à Tokyo l'un des rapatriés japonais, Takeo Aoyama, un salarié de l'entreprise sidérurgique Nippon Steel. "Seuls des citoyens sains ou asymptomatiques seront autorisés à voyager", a annoncé la Commission européenne. Les deux appareils pourraient rapatrier au total au moins 250 Français et plus de 100 ressortissants d'autres pays européens.

Recommande: