Le Costa Smeralda et 6 000 passagers bloqués, près de Rome — Coronavirus

30 Janvier, 2020, 20:56 | Auteur: Lynn Cook
  • Des médecins ont été envoyés à bord du bateau pour effectuer des analyses sur les vacanciers confinés après deux cas suspects de coronavirus

Un navire de croisière italien avec 7 000 personnes à bord est détenu au large des côtes après qu'un couple chinois soit tombé malade de cas suspects de coronavirus, a rapporté ce jeudi Dailymail.

Plus tôt dans la journée du 30 janvier, il avait été annoncé qu'un bateau de croisière de la compagnie italienne Costa Crociere était amarré dans le port de Civitavecchia, sans que les quelque 7.000 personnes à son bord, dont près de 6.000 touristes, ne puissent le quitter en raison des symptômes alarmants -fièvre et difficultés respiratoires- manifestés par un couple originaire de Hong Kong et arrivé en Italie le 25 janvier.

" Nous avons été alertés au petit matin par le ministère de la Santé et avons envoyé trois médecins à bord pour effectuer des prélèvements ", a expliqué une porte-parole de l'ASL (centre sanitaire) de Civitavecchia citée par plusieurs médias. Le porte-parole de Costa Croisières de rts s'est borné à " confirmer qu'il y a environ 6000 passagers à bord ", les autres étant des membres d'équipage. Les résultats devraient être connus tard ce jeudi. Les échantillons ont été portés à l'hôpital romain Spallanzani, spécialisé dans les maladies infectieuses, pour y être analysés. La femme âgée de 54 ans a été "placée en isolement" dans l'infirmerie de bord ainsi que son compagnon, selon Costa. Les résultats des analyses sont attendus ce jeudi soir. Le Costa Smeralda est arrivé jeudi matin à Civitavecchia depuis Palma de Majorque (Espagne) "pour une croisière d'une semaine en Méditerranée", selon Costa. Pendant ce temps-là, le couple est enfermé dans sa cabine et tous les passagers empêchés de descendre à terre. Personne ne monte ni ne descend du bateau à part les médecins.

A l'inverse, pour le commandant Vincenzo Leone, "la situation à bord est tranquille" et il "n'y a pas de motifs de préoccupation".

Il a toutefois appelé " à ne pas diffuser d'alarmisme ni à alimenter de forme de panique", car les autorités italiennes " prennent toutes les initiatives nécessaires pour faire face aux risques liés au coronavirus ". Il pourrait s'agir d'un nouveau cas de coronavirus, les autorités ont donc décidé de prendre un maximum de précautions.

Recommande: