Cédric Villani maintient sa candidature à Paris — Municipales

29 Janvier, 2020, 15:21 | Auteur: Ruben Ruiz
  • EN DIRECT- Menacé d'exclusion de LaREM Cédric Villani assure qu'il ira

Mais Cédric Villani qui peut se targuer d'une popularité supérieure chez les Parisiens à celle de Benjamin Grimaux, va avoir du mal à réaliser sa " coalition pour le climat " avec des écologistes plutôt enclins par tropisme de gauche et calcul d'intérêt à monnayer au prix fort leur ralliement de second tour à Anne Hidalgo, une alliance de revers avec un Cédric Villani, à la traîne dans les sondages étant peu vraisemblable à ce jour.

Pressé dimanche par Emmanuel Macron de se "rapprocher " de Benjamin Griveaux, Cédric Villani a acté le divorce avec LREM en "maintenant sa candidature librement ". "En revanche, c'est un cadeau que nous faisons à nos adversaires politiques", a regretté le ministre de l'Économie. De son côté, Benjamin Griveaux a annoncé sur RMC et BFM-TV qu'il appellerait Cédric Villani lundi après-midi pour lui dire que sa "porte resterait toujours ouverte". Depuis des semaines, j'appelle à avoir la main tendue, à essayer de construire un rassemblement pour Paris, je fais le constat qu'il s'est mis en rupture et avec le Président de la République et avec le mouvement fondé par le Président de la République. "Je crois que les propos sont clairs, et donc moi, je demanderai mercredi soir à mon bureau exécutif d'acter le fait que Cédric Villani n'est plus adhérent de la République en marche", a en effet déclaré Stanislas Guerini. "Au fond, maintenant, les choses sont claires", a réagi Stanislas Guerini.

Selon un sondage Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche et Sud Radio, paru le 20 janvier, la liste " Paris en commun", menée par Anne Hidalgo arrive en tête au premier tour des municipales (25 % des voix).

Mais c'est Rachida Dati qui recueille le plus de mauvaises opinions (61%), devant Anne Hidalgo (55%), Benjamin Griveaux (51%), Cédric Villani (40%) et David Belliard (19%).

"Notre victoire n'est plus un rêve lointain" car Rachida Dati est "en train de créer la surprise de cette élection" a affirmé la présidente de la fédération LR de Paris Agnès Evren qui organisait sa cérémonie de voeux, en souhaitant "que 2020 soit l'année de renaissance de la droite".

Recommande: