Virus chinois : un premier cas confirmé à Bordeaux, un second à Paris

25 Janvier, 2020, 20:41 | Auteur: Jonathan Ford
  • Pour tenter d'enrayer l'épidémie la Chine a placé ce vendredi neuf communes en quarantaine interdisant à 30 millions d'habitants d'en sortir

Cette personne est décédée dans le Heilongjiang (nord-est), une province frontalière de la Russie, ont annoncé les autorités locales sans fournir plus de détails. Le virus avait été repéré en décembre à Wuhan (centre de la Chine) chez des patients travaillant dans un marché de gros de fruits de mer et de poissons, fermé le 1er janvier. Ce sont les premiers en Europe.

"Il y a 86 vols par semaine venant en direct de Chine et se posant à Roissy-Charles-de-Gaulle, les 26 vols de Wuhan sont maintenant annulés, donc il nous reste une soixantaine de vols directs", a précisé Mme Buzyn vendredi. En France hexagonale 3 cas ont été dénombrés sans faire de victime.

Vendredi 24 janvier 2020 ((rezonodwes.com))- Une équipe nationale de recherche composée de quatorze experts a été mise en place pour aider à prévenir et à contrôler l'épidémie du nouveau coronavirus en Chine, a annoncé vendredi le ministère chinois des Sciences et des Technologies.

Comme l'expliquait dans nos colonnes ce samedi matin Jean-Claude Manuguerra, responsable de la cellule d'intervention biologique d'urgence à l'Institut Pasteur, le profil des personnes décédées fait avant tout état de "patients âgés, souffrant de comorbidités (des maladies qui en accompagnent d'autres) ou plus jeunes mais malades, immunodéprimés".

Trois patients sont actuellement soignés en France après qu'on a diagnostiqué sur eux le virus apparu le mois dernier à Wuhan, dans le centre de la Chine. Il a été hospitalisé jeudi à Bordeaux, après s'être présenté à SOS-Médecins avec toux et fièvre.

"Nous savons que depuis qu'il est sur le territoire français, il a été en contact avec une dizaine de personnes, nous allons toutes les contacter", a ajouté la ministre. "On va avoir des patients suspects, il va y avoir des cas", a renchéri le professeur Yazdan Yazdanpanah, chef du service maladies infectieuses à l'hôpital Bichat de Paris, où deux des patients ont été hospitalisés à l'isolement. Le troisième patient est un proche parent de l'un des cas. Il faut immédiatement appeler le 15 mais éviter de se rendre chez le médecin ou aux urgences, pour ne pas propager le virus. Paris "envisage" de mettre en place des autobus afin de permettre aux Français sur place de quitter la ville, épicentre de l'épidémie et placée en quarantaine.

Un second cas a aussi été confirmé aux Etats-Unis. Et des analyses sont en cours sur 50 patients. Le pays a annoncé ce samedi un premier cas. Une femme, qui revenait d'un voyage à Wuhan, a été testée positive.

En plus des trois cas français, un deuxième cas a été confirmé aux États-Unis, où le président Donald Trump a loué les efforts de Pékin pour tenter de contenir la propagation du virus. Les essais cliniques concernant un premier vaccin pourraient avoir lieu "dès l'été", selon la Coalition pour les innovations en préparation aux épidémies (CEPI).

Face à la crise, le régime communiste a pris jeudi la décision inédite d'interdire tous les trains et avions au départ de Wuhan et de bloquer les autoroutes. À noter également que les autocars et les bateaux sur le Yangtsé ont reçu l'ordre de s'arrêter dans les deux sens.

Recommande: