L’accord du Brexit définitivement validé par le Parlement — Royaume-Uni

24 Janvier, 2020, 10:06 | Auteur: Lynn Cook
  • Brexit : le Parlement britannique valide définitivement l'accord

Le divorce se précise.

Jeudi, la reine Elizabeth II a promulgué le projet de loi de retrait de l'Union européenne, après que le parlement britannique eut donné son feu vert.

La commission des affaires constitutionnelles du Parlement européen a, sans surprise mais à contrecoeur, recommandé jeudi à la plénière d'adopter l'accord de retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, permettant une poursuite sans entrave de la procédure qui doit voir le pays quitter l'Union le 31 janvier prochain, après 47 ans d'une vie commune mouvementée.

"Parfois, nous avions l'impression que nous ne franchirions jamais la ligne d'arrivée du Brexit, mais nous l'avons fait", avait réagi, à la suite de ce vote, Boris Johnson dans un communiqué.

"Nous pouvons maintenant oublier les rancoeurs et les divisions de ces trois dernières années et nous concentrer sur la mise en oeuvre d'un avenir radieux et palpitant", avait-il ajouté. La promulgation du texte, qui traduit dans la loi britannique l'accord de divorce de 535 pages conclu en octobre, marque une grande victoire pour le dirigeant conservateur, arrivé au pouvoir en juillet 2019 en se posant comme le sauveur du Brexit. Cette adoption définitive est également la fin à plus de trois années de déchirement politique, depuis le référendum de 2016 où le "Leave" (quitter en français) avait remporté 52 % des voix, relate Le Parisien.

L'écrasante victoire des conservateurs aux élections législatives du mois dernier a changé la donne.

"Ce jour est un jour noir, un jour triste", a commenté l'eurodéputé belge Guy Verhofstadt, président pour quelques jours encore du groupe de pilotage du Parlement européen sur le Brexit.

Mais si le Royaume-Uni s'apprête à entamer un nouveau chapitre de son histoire, il devra encore affronter des défis de taille, surtout les négociations qui s'annoncent d'ores et déjà complexes avec l'UE, son principal partenaire commercial.

Le Brexit au 31 janvier ouvrira une période de transition jusqu'au moins la fin de cette année.

Un calendrier jugé très serré à Bruxelles.

"Nous avons avec Charles Michel signé l'accord pour la sortie du Royaume-Uni, ouvrant la voie à sa ratification par le Parlement européen", a annoncé la présidente de la Commission européenne dans un message sur son compte twitter.

Il est dans "l'intérêt" des deux parties "d'avoir un accord de libre-échange fantastique, sans droits douaniers, sans quotas", a-t-il dit en répondant mercredi à des questions du public sur Facebook.

Recommande: