Le bilan passe à 17 morts dans le pays — Coronavirus chinois

23 Janvier, 2020, 14:21 | Auteur: Jonathan Ford
  • La Chine a confirmé lundi que le virus se transmettait entre humains

Avec au programme le 2019-nCov. Les 11 millions d'habitants de cette agglomération ne pourront sortir sans une raison particulière, ont annoncé les médias d'Etat, relayant la décision des autorités chinoises.

L'OMS a décidé de ne pas décider.

Le directeur général de l'organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a indiqué lors d'une conférence de presse à Genève que les membres du comité manquaient d'informations sur le virus pour en arriver à une conclusion définitive et devraient se réunir de nouveau à ce sujet aujourd'hui. Six patients ont déjà succombé depuis le début d'épidémie et près de 300 cas en Chine ont été recensés. A ce jour, il a provoqué la mort de 17 personnes en Chine. Un premier cas a été découvert à Seattle (États-Unis) ce mercredi. Mais le résultat définitif des tests médicaux ne sera connu que jeudi. Les contrôles de température se sont généralisés cette semaine dans plusieurs aéroports d'Asie et du pourtour du Pacifique pour repérer et isoler les passagers infectés par le virus. Des centaines de millions de Chinois voyagent à travers leur pays pour se retrouver en famille à l'occasion des congés du Nouvel An lunaire, qui commencent vendredi.

" Les recommandations standards visent à réduire l'exposition aux différentes maladies et à en limiter la transmission, notamment en respectant les règles de base en matière d'hygiène des mains et d'hygiène respiratoire, en adoptant des pratiques alimentaires saines et en évitant si possible tout contact étroit avec les personnes présentant des symptômes de maladie respiratoire, tels qu'une toux ou des éternuements " dit le document.

Le président Xi Jinping a donné le signal de la mobilisation lundi en appelant à enrayer "résolument" l'épidémie, qui jusque-là ne faisait pas les grands titres des journaux. A Wuhan, les autorités ont même rendu le port du masque obligatoire dans les lieux publics, selon Le Quotidien du peuple.

Le virus repéré en décembre à Wuhan l'a été dans un marché de gros de fruits de mer et de poissons. On ignore encore son origine exacte ou la période d'incubation. Les investigations sont en cours pour déterminer l'origine de l'épidémie. En mutant, il avait été transmis à des chameaux et à des civettes palmées masquées, puis avait tué quelque 650 personnes en Chine et à Hong Kong et 2002 et 2003. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme (comme un rhume) mais aussi d'autres plus graves comme le Sras. En 2009, l'épidémie du virus H1N1 avait provoqué un vent de panique dans le monde et la production massive de médicaments dont beaucoup sont restés sur les bras des gouvernements. Un comité d'experts, créé par l'OMS en réponse à ces critiques, avait toutefois disculpé l'organisation.

Recommande: