Coronavirus : la ville de Pékin annule les festivités du Nouvel an chinois

23 Janvier, 2020, 16:23 | Auteur: Jonathan Ford
  • Nouveau virus en Chine la Corée du Nord va se fermer aux touristes

"Sans une raison spéciale, les habitants de la ville ne doivent pas quitter Wuhan", ont ajouté les autorités, tandis que les liaisons aériennes et ferroviaires au départ de la ville sont "temporairement" suspendus, a précisé le centre de commandement. La circulation des trains devait y être interrompue jusqu'à nouvel ordre à compter de la fin de journée.

Mais trains comme avions à destination de Wuhan étaient presque vides, spectacle étrange à la veille du congé du Nouvel an lorsqu'ils sont habituellement pris d'assaut.

L'OMS n'a jusqu'ici utilisé le terme d'urgence internationale que pour de rares cas d'épidémies nécessitant une réaction mondiale vigoureuse, dont la grippe porcine H1N1 en 2009, le virus Zika en 2016 et la fièvre Ebola, qui a ravagé une partie de l'Afrique de l'Ouest de 2014 à 2016 et la RDC depuis 2018.

Les résidants ont aussi été avisés d'éviter les rassemblements publics pour réduire les risques de transmission du virus, qui aurait d'abord été transmis de l'animal à l'humain dans un marché de fruits de mer et d'animaux exotiques de la ville.

"A notre niveau, le comité d'experts et les membres du Règlement sanitaire international, qui a ses représentants au niveau du ministère de la Santé, se sont réunis mardi et ont décidé de suivre quotidiennement l'évolution de ce virus, de mettre en place le plan de veille à partir d'aujourd'hui, tout en prenant en compte les décisions de l'OMS qui pourraient porter sur les restrictions aux voyageurs et autres mesures de prévention", a déclaré le D Djamel Fourar, directeur général de la prévention au ministère de la Santé.

A Washington, un porte-parole du Département d'État a souligné les "signes encourageants qui montrent que le gouvernement chinois a compris la gravité de ce problème".

Des Chinois munis d'un masque marchent à Wuhan. Par ailleurs, les autorités britanniques ont annoncé, hier, déployer des équipes médicales pour accueillir les vols directs en provenance de Wuhan, ville du centre de la Chine où est apparu le nouveau coronavirus, tandis que l'Italie va contrôler la température des passagers. La Thaïlande, le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis ont aussi signalé une poignée de cas de même nature au cours des derniers jours. On ignore encore son origine exacte ou la période d'incubation.

La souche incriminée est un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus.

L'OMS avait à l'époque du Sras, en 2002-2003, vivement critiqué Pékin pour avoir tardé à donner l'alerte et tenté de dissimuler l'ampleur de l'épidémie.

Recommande: