Google prévoit de supprimer les cookies tiers de Chrome

19 Janvier, 2020, 22:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Criteo s'effondre en Bourse après l'annonce de Google sur les cookies

Derrière cet effet d'annonce de Google, trois questions se posent sur un changement majeur pour la consultation de sites sur le navigateur le plus populaire au monde, Chrome.

Selon le langage informatique, un cookie est un petit fichier, un texte, enregistré sur le disque dur de l'ordinateur d'un internaute à la demande du serveur gérant le site Web visité. Ils permettent de mieux cibler les publicités et sont automatiquement installés lors de la visite des sites. "Il a fait savoir que le but est de rendre les cookies de sites tiers " obsolètes " d'ici " deux ans ".

" En août, nous avons annoncé une nouvelle initiative (connue sous le nom de Privacy Sandbox) pour développer un ensemble de normes ouvertes pour améliorer fondamentalement la confidentialité sur le Web".

Logiquement, l'annonce de Google -dont la part de marché dans la publicité en ligne est supérieure à 50%, selon le dernier rapport du cabinet d'études eMarketer- a accablé Criteo, faisant plonger son titre de 15,85% à 15,29 dollars à la clôture de Wall Street. Notre objectif pour cette initiative open source est de rendre le Web plus privé et sécurisé pour les utilisateurs, tout en soutenant les éditeurs.

" Certaines idées comprennent de nouvelles approches pour garantir que les publicités demeurent pertinentes pour les utilisateurs, mais leurs données partagées avec les sites web et les annonceurs seraient minimisées par une agrégation anonyme des informations et en conservant beaucoup plus d'informations sur l'appareil uniquement". Leur utilisation est largement contestée par les défenseurs de la vie privée sur internet, à l'inverse des sites dont les ressources proviennent majoritairement des revenus publicitaires générés par les clics des internautes. Google estime qu'un blocage à grande échelle des cookies porte atteinte à la vie privée des utilisateurs en encourageant des techniques opaques telles que les empreintes digitales.

Google considère que bloquer purement et simplement les "cookies" ne constitue pas une bonne solution car cela pourrait encourager le développement de méthodes de traçage encore plus insidieuses.

" Nous travaillons activement à travers l'écosystème afin que les navigateurs, éditeurs, développeurs et annonceurs aient la possibilité d'expérimenter ces nouveaux mécanismes, de tester s'ils fonctionnent bien dans diverses situations et de développer des implémentations de support, y compris la sélection et la mesure des annonces, la prévention du déni de service (DoS), l'anti-spam / fraude et l'authentification fédérée ".

Après Apple et Firefox, au tour de Google de s'attaquer aux traceurs, ces "cookies" qui pistent indéfiniment les internautes. Tout n'est pas perdu tout de même pour Criteo qui, après Apple avec Safari, s'attendait à ce que Google modifie ses standards tôt ou tard. Reste à savoir si l'élimination progressive de ces traceurs donnera à Google plus de contrôle sur sa publicité en ligne.

Recommande: