Apple refuse de débloquer l'iPhone d'un terroriste — États-Unis

18 Janvier, 2020, 04:24 | Auteur: Lynn Cook
  • États-Unis: Apple refuse de débloquer l'iPhone d'un terroriste

"Nous aidons Apple tout le temps sur le commerce et tant d'autres problèmes, et pourtant ils refusent de déverrouiller les téléphones utilisés par les tueurs, les trafiquants de drogue et d'autres éléments criminels violents (...)", a-t-il écrit. Lorsque les forces de l'ordre demandent notre assistance, nos équipes travaillent 24 heures sur 24 pour leur fournir les informations dont nous disposons. "Du 7 au 14 décembre, nous avons reçu six demandes légales supplémentaires et en réponse, nous avons fourni des informations, notamment des sauvegardes iCloud, des informations sur les comptes et des informations de transactions effectuées sur plusieurs comptes ". Les requêtes ont donné lieu à de nombreux gigaoctets d'informations que nous avons remis aux enquêteurs. Ce n'est qu'alors que nous avons appris l'existence d'un deuxième iPhone associé à l'enquête et l'incapacité du FBI à accéder à l'un ou l'autre iPhone. Apple a déclaré que le FBI n'avait pas demandé d'aide pour déverrouiller les téléphones avant le 6 janvier, avec une demande pour un deuxième iPhone envoyée le 8 janvier. Apple a un grand respect pour le travail du Bureau et nous travaillerons sans relâche pour les aider à enquêter sur cette attaque tragique contre notre pays. "Si le gouvernement réussit à forcer Apple à contourner la sécurité de l'iPhone, les responsables IT des entreprises se retrouveront dans une situation délicate", a déclaré Alan Butler, avocat général de l'Electronic Privacy Information Center (EPIC). Aujourd'hui, la justice et les enquêteurs peuvent avoir accès à une quantité de données comme jamais auparavant, si bien que les Américains n'ont pas à choisir entre un chiffrement moins sécurisé et la résolution des enquêtes.

Après la tuerie de San Bernardino en 2016, Apple s'était déjà vu demander la même chose par le FBI.

Selon les défenseurs de la vie privée, "en refusant de mettre une porte dérobée permanente dans sa plate-forme iOS, Apple protège des millions d'utilisateurs contre les menaces futures des gouvernements et des pirates informatiques ". Le gouvernement américain a constamment demandé à Apple, ainsi qu'à d'autres sociétés de technologie, d'affaiblir le cryptage. ", A déclaré mardi Kerri Kupec, porte-parole du ministère de la Justice".

Recommande: