L'opposition se saisit de la polémique BlackRock — Retraites

02 Janvier, 2020, 20:06 | Auteur: Aubrey Nash
  • Jean-François Cirelli en 2014

"Jean-François Cirelli, président de #BlackRock France, est promu officier de la Légion d'honneur".

Alors que la mobilisation contre la réforme est entrée jeudi dans sa 29e journée, battant le plus long blocage des transports de 1986-1987, cette promotion honorifique a déclenché les foudres de l'opposition, gauche et droite confondues, le PS y voyant "le côté obscur de la réforme des retraites". Ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Raffarin à Matignon, d'où il a piloté la réforme des retraites de 2003, Jean-François Cirelli y est présenté comme "président d'une société de gestion d'actifs" dont le nom n'est pas cité et comme "ancien vice-président et directeur général d'un groupe industriel énergétique".

La nomination du patron de la branche française du géant américain de la finance BlackRock au rang d'officier de la Légion d'honneur était critiquée par les opposants à la réforme des retraites, qui accusent la société de vouloir l'influencer à son avantage. D'autant que la loi Pacte de mai 2019, destinée à encourager les entreprises françaises, a "créé trois nouveaux produits d'épargne-retraite dont va pouvoir bénéficier directement BlackRock", dénonce-t-il.

La comédienne Jeanne Balibar, le chef Philippe Etchebest, l'écrivaine Madeleine Chapsal et le prix Nobel de Physique Gérard Mourou figurent dans la promotion du Nouvel an de l'Ordre national de la Légion d'honneur publiée mercredi au Journal officiel, qui distingue au total 487 personnes " illustres ou inconnues ". En récompense du pillage de nos retraites par répartition? Le puissant gestionnaire d'actifs a ainsi été accusé de faire valoir auprès de l'exécutif le régime de retraite par capitalisation, sur le modèle des fonds de pension américains, au détriment du système français actuel par répartition.

" En aucune manière, nous n'avons cherché à exercer une influence sur la réforme du système de retraite par répartition en cours auprès des pouvoirs publics ou de tout autre acteur du secteur", a assuré BlackRock.

De nombreuses personnalités politiques ont également exprimé leur indignation face à cette nomination.

La secrétaire d'Etat à l'Economie, Agnès Pannier-Runacher, a justifié sur BFMTV la légion d'honneur de Jean-François Cirelli, un "monsieur (.) qui parle en termes positifs de la France comme d'un endroit où on peut investir, où on peut créer des activités, (.), il rend service à notre pays".

Un fonds dont Mediapart révélait le 9 décembre dernier la façon dont il tente de pousser le gouvernement vers la capitalisation au travers de notes au gouvernement, de rencontres privilégiées avec Emmanuel Macron, et d'une participation active à de nombreux travaux gouvernementaux comme sur la réforme de l'épargne ou la réforme de l'action publique. Partagez-le avec vos amis avec les boutons ci-dessous.

Nicolas Dupont-Aignan, lui, a évoqué "l'arrogance " du gouvernement, qu'il juge "corrompu ".

Epinglé par l'opposition, Jean-François Cirelli est sur la défensive.

Recommande: