Un Iranien et un Américain échangé sur le sol suisse

09 Décembre, 2019, 22:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Donald Trump à la Maison Blanche à Washington le 6 décembre 2019                  CHIP SOMODEVILLA  GETTY IMAGES NORTH AMERICA  AFP

Le président américain Donald Trump a remercié samedi l'Iran pour une "négociation très juste" après un échange de prisonniers entre les deux pays ennemis, organisé en Suisse.

"Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif s'est dit ravi que le professeur Massoud Soleimani et M. Xiyue Wang retrouvent leurs familles bientôt ". Candidat au doctorat en histoire à l'Université de Princeton, il avait fait des recherches sur la dynastie iranienne Qajar lors de son emprisonnement en août 2016, indique Telegraph.

"Dans un communiqué, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a remercié le gouvernement suisse et s'est réjoui que Téhéran " ait été constructif dans cette affaire ".

M. Zarif a partagé sur Twitter des photos le montrant en compagnie de M. Soleimani dans un avion et écrit " retour à la maison ".

"La libération des Américains détenus en captivité est d'une importance vitale pour mon administration, et nous continuerons à travailler dur pour ramener à la maison tous nos citoyens détenus à tort à l'étranger", a-t-il déclaré.

Les arrestations d'étrangers en Iran, notamment binationaux, souvent accusés d'espionnage, se sont multipliées depuis le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien et le rétablissement de dures sanctions américaines contre Téhéran.

C'est d'ailleurs en Suisse, à des responsables iraniens, que Massoud Soleimani a été libéré, a précisé l'agence d'État iranienne Irna.

Le groupe dit P5+1 comprend les six pays ayant conclu avec la République islamique l'accord international sur le nucléaire iranien, à Vienne en 2015 (Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne).

Soleimani, un expert en cellules souches, a été arrêté à l'aéroport de Chicago en octobre 2018 pour avoir prétendument exporté des matières biologiques vers l'Iran en violation des sanctions américaines contre l'Iran concernant son programme nucléaire.

Téhéran et Washington n'entretiennent plus de relations diplomatiques depuis 1980, et le gouvernement de Téhéran exige depuis des mois des États-Unis qu'ils annulent leurs sanctions s'ils veulent pouvoir discuter d'une façon ou d'une autre avec l'Iran.

Une confrontation militaire entre Etats-Unis et Iran a été évitée de justesse en juin avec l'annulation à la dernière minute par Donald Trump de frappes qu'il avait ordonnées en représailles après que l'Iran eut abattu un drone américain au-dessus des eaux du Golfe.

Recommande: