Les propos de Zemmour sur Cnews sanctionnés par le CSA

06 Décembre, 2019, 23:06 | Auteur: Lynn Cook
  • Le journaliste écrivain et polémiste est devenu mi-octobre la vedette de Face à l’info, une nouvelle émission quotidienne de CNews

Le CSA a reçu plus de 4 300 signalements suite aux propos d'Eric Zemmour les 15, 21 et 23 octobre dans l'émission Face à l'info (CNews).

Cette mise en demeure constitue une forme d'avertissement pour la chaîne d'info du groupe Canal+.

L'Autorité de surveillance de l'audiovisuel en France a indiqué qu'en cas de manquements répétés, une sanction qui peut aller de la suspension temporaire du programme à un retrait de l'autorisation de la chaîne, peut être appliquée. Le groupe audiovisuel juge cette mise en demeure "injustifiée" et "contraire aux principes de la liberté d'expression" et a fait part de son intention de saisir le Conseil d'État, évoquant un "abus de pouvoir". Quand le Général Bugeaud arrive en Algérie, il commence par massacrer les musulmans et même certains juifs.

Jeudi 24 octobre, le jour suivant la diffusion de l'émission en question, Éric Zemmour avait estimé que ses propos avaient été sortis de leur contexte, en rappelant qu'il avait mentionné le général Bugeaud en tentant d'expliquer l'assimilation à la France qui, selon lui, nécessite de regarder l'histoire de France du point de vue de celle-ci.

Et plusieurs de ses interventions dans l'émission présentée par Christine Kelly, ancienne membre du CSA, ont suscité un tollé.

"En effet, le gendarme de l'audiovisuel juge que ces propos " ont pu être perçus " comme " une légitimation de violences commises par le passé à l'encontre de personnes de confession musulmane mais aussi comme une incitation à la haine ou à la violence à l'égard de cette même catégorie de la population ". Il estime par ailleurs que la séquence exprimait un "rejet insistant des personnes musulmanes dans leur ensemble, tendant à encourager des comportements discriminatoires en raison de la religion".

Recommande: