Les polices européennes portent un 'coup sévère' à la propagande de Da'ech

28 Novembre, 2019, 23:05 | Auteur: Lynn Cook
  • Une cyberattaque d'ampleur mondiale contre la propagande en ligne des militants de Daech a été menée dans le cadre d'une enquête de la justice belge

Une cyberattaque d'ampleur mondiale a été menée contre la propagande en ligne des militants du groupe Etat islamique.

Le parquet fédéral et Europol donneront un point presse sur cette cyberattaque au siège d'Europol à La Haye, ce lundi à 14h.

Commentant l'opération, le parquet fédéral belge a relevé que grâce à cette action commune à l'échelle européenne " de nombreux comptes ont été désactivés et des sites web ont été mis hors d'état de nuire ". Parmi ces contenus figuraient notamment "des vidéos de propagande et des comptes de réseaux sociaux glorifiant ou soutenant le terrorisme et l'extrémisme violent", a fait savoir Europol. "Est-ce un succès à 100 %?"

Un "effort considérable" de la part de l'EI sera nécessaire s'il tente de revenir au même niveau en ce qui concerne sa présence en ligne, a affirmé M. Van Der Sypt. Il mène également une grande bataille sur internet, et c'est sa propagande en ligne qui lui permet "la radicalisation de citoyens européens et la facilitation et revendication des attaques", auxquelles n'a pas échappé la Belgique, a-t-il rappelé. "Cela nous a un peu surpris et c'est pourquoi nous avons essayé de faire mieux cette fois-ci", a déclaré le parquet fédéral". Le 27 avril 2018, Europol s'était félicité d'avoir piloté une offensive policière internationale "sans précédent" visant à paralyser les principaux organes de propagande en ligne de l'EI. Des milliers de comptes actifs pour Amaq, l'agence de propagande de Daesh, ont été attaqués par des enquêteurs belges en collaboration avec des experts de l'agence de police européenne Europol.

L'opération avait nécessité deux ans de travail.

L'enquête sur les serveurs de l'EI est entre les mains de la police judiciaire fédérale de Flandre-Orientale.

Recommande: