"J'accuse" de Polanski en tête du box-office français sur cinq jours

21 Novembre, 2019, 15:52 | Auteur: Sue Barrett
  • Belgaimage

"Polanski violeur, cinéma coupable, public complice", ont clamé mardi soir des militants féministes, bloquant l'accès de l'amphithéâtre Pierre Daure de la faculté de Caen aux alentours de 19 heures.

Édouard Philippe ira voir le film J'accuse de Roman Polanski, a-t-il indiqué sur France Inter jeudi 21 novembre, alors que le réalisateur a été à nouveau accusé de viol, quelques jours avant la sortie du film.

"C'était symbolique pour nous de faire cette action dans l'université, surtout que cet amphi peut accueillir jusqu'à 600 personnes, explique Léa, étudiante en histoire, qui a participé à l'action".

La presse étrangère commente la secousse qui ébranle le cinéma français, après la nouvelle accusation de viol portée contre Roman Polanski. Les données ne sont toutefois pas disponibles pour les films de Polanski antérieurs à 1995.

Depuis sa sortie, plusieurs manifestations dans des salles de cinéma en France ont empêché la diffusion du film, dont le réalisateur franco-polonais est sous le coup de plusieurs accusations d'agression sexuelle. "Je ne l'ai pas encore vu, mais je vais aller le voir", a affirmé le Premier ministre, ajoutant: "Je vais aller le voir avec mes enfants". "J'irai le voir parce que l'affaire Dreyfus est un sujet qui me passionne depuis longtemps et parce que ceux qui l'ont vu m'ont dit que c'était un bon film". Les critiques avaient déjà commencé au festival de Venise, mais "J'accuse" avait tout de même reçu le prix du public. Les séances dans les cinémas de la ville sont pour l'heure maintenues.

Recommande: