Ségolène Royal soupçonnée d'utiliser son rôle d'ambassadrice à des fins personnelles

16 Novembre, 2019, 05:06 | Auteur: Lynn Cook
  • Ses déplacements en province la promotion de son livre sa fondation... Le mélange des genres de Ségolène Royal ambassadrice des pôles

Nommée ambassadrice des Pôles par Emmanuel Macron en juin 2017, Ségolène Royal n'a jamais siégé, en deux ans, au conseil de l'Arctique, un forum intergouvernemental visant à lutter contre le réchauffement climatique sur ce territoire. Or, la potentielle candidate à la présidentielle - " Peut-être en 2022.

Toutefois, un budget de 100.000 euros lui est octroyé par le ministère des Affaires étrangères dont elle dépend, selon Radio France.

Pour se défendre, Ségolène Royal a décidé de s'exprimer sur RMC. Ainsi, une assistante de l'ambassadrice était par exemple présente pour une conférence dédicace de son livre à Montpellier ou encore à Brest, affirme Radio France. "Elle a toujours été habituée à avoir un staff autour d'elle".

De même, le cabinet de l'ambassadrice des pôles est sollicité pour participer à la promotion des projets de sa fondation, Désirs d'avenir pour la planète, créée en février 2018. Ainsi, le conseiller en communication de Ségolène Royal se serait rendu deux jours en Casamance, au Sénégal, afin de "constater l'avancée des projets". "Mais bon, malgré tout, une ambassadrice ne devrait pas faire ça", admet un ancien collaborateur sous couvert d'anonymat à Radio France. "C'est la démocratie de pouvoir répondre, pas seulement de se faire agresser de façon calomnieuse et diffamatoire".

Par ailleurs, d'anciens collaborateurs de Ségolène Royal continueraient de lui apporter son aide, à l'image de Maryline Simoné, ancienne directrice de la communication au ministère de l'Environnement et aujourd'hui inspectrice générale de l'administration du développement durable, qui a assuré ses relations presse lors de la promotion de son livre.

D'après les investigations de la cellule d'investigation de Radio France publiées ce vendredi, Ségolène Royal aurait ainsi pu abuser de l'enveloppe allouée à sa fonction, notamment en recourant aux services de ses collaborateurs pour des missions très éloignées de sa fonction.

Bien que les moyens alloués aux ambassadeurs thématiques par la Quai d'Orsay soient rarement communiqués, l'équipe de la cellule investigation de Radio France a réussi à obtenir quelques informations concernant l'enveloppe accordée à Ségolène Royal, qui n'est pas rémunérée pour son poste d'ambassadrice des pôles.

En parallèle, dans une troisième enquête, Radio France souligne que la fondation de Ségolène Royal n'aurait "pour vocation que d'être un relais d'opinion pour une femme politique qui a souvent évolué à l'écart des partis et n'est plus adhérente d'aucun d'entre eux", alors que ses financements demeurent obscurs, que ses projets sont inexistants ou effectués par d'autres fondations et que son site Internet relaie essentiellement des propos de sa fondatrice. "Les activités bénévoles et associatives de mes proches ont lieu exclusivement sur leur temps libre", a-t-elle réagi sur Twitter.

Recommande: