L'arrivée à grande vitesse de Disney dans le streaming vidéo

13 Novembre, 2019, 19:40 | Auteur: Sue Barrett
  • Une femme se tient debout devant un très grand écran sur lequel sont présentées les différentes filiales de Disney avec des personnages iconiques qui y sont associés

Disney+ a dévoilé son contenu et semble prête à aller concurrencer Netflix. C'est désormais officiel: le service sera disponible le 12 novembre prochain aux États-Unis, avant de gagner l'Europe occidentale et le reste du monde au premier semestre 2020.

Les hostilités sont ouvertes: Disney lance princesses et superhéros à la conquête de l'univers du streaming avec sa plateforme à prix cassé et un catalogue impressionnant, mais cela suffira-t-il à menacer sérieusement la suprématie de Netflix?

Disney+ proposera le catalogue des productions Disney (les dessins animés emblématiques comme Blanche-Neige et les sept nains, Les 101 Dalmatiens, Bambi, Cendrillon., les films comme Mary Poppins ou la saga Pirates des Caraïbes, mais aussi les séries phares de la chaîne Disney Channel comme High School Musical), de Pixar (la saga Cars, le film d'animation Là-Haut), les franchises Star Wars et Marvel ou les programmes de la chaîne National Geographic. On retrouvera dans le catalogue de Disney + des productions Marvel, Disney, Pixar, LucasFilms ou encore FOX.

A son lancement, Disney+ sera dispo pour 6,99 dollars par mois (et 69,99 par an) contre 10,99 par mois pour Netflix. On vous explique tout sur cette nouvelle plateforme.

Alors que Netflix compte à l'heure actuelle 140 millions d'abonnés, Disney+ prévoit ainsi "60 millions à 90 millions d'abonnés dans le monde d'ici la fin 2024" a déclaré hier son PDG. Disney fera ses débuts, très attendus, en novembre aux Etats-Unis, avant un lancement progressif dans d'autres régions du monde.

Disney devra aussi décider si elle retire ses titres de toutes les plateformes concurrentes, alors que certains contrats de distribution sont toujours en cours. En données brutes et au lancement, cela donne 7.500 épisodes de séries déjà existantes, vingt-cinq séries exclusives, une cinémathèque de 400 films, une centaine de longs-métrages récents et une dizaine de longs-métrages exclusifs.

Concernant les tarifs, deux plans ont été annoncés: un abonnement mensuel et un autre annuel. L'entreprise a confirmé que la plateforme se financera uniquement avec les abonnements et qu'il n'y aura aucune publicité.

Tout comme Netflix, Disney a investi dans la création de contenus originaux qui seront exclusifs au service Disney +. A commencer par d'autres exclusivités Marvel avec des séries sur Le Faucon et Le Soldat de l'Hiver mettant en vedette Anthony Mackie et Sebastian Stan dans leur rôle respectif et WandaVision avec le retour d'Elizabeth Olsen dans le rôle de La Sorcière Rouge et Paul Bettany dans The Vision.

Disney, FOX et ses studios (20 Century Fox, Fox Searchlight.), Lucasfilms, quelques petites séries comme X-Files ou Les Simpson: à lui seul, le catalogue de l'empire est gargantuesque.

Recommande: