La Turquie va expulser 11 djihadistes français membres de l'EI

11 Novembre, 2019, 15:22 | Auteur: Lynn Cook
  • La Turquie renverra à partir de lundi les membres étrangers de Daesh dans leurs pays

La Turquie a commencé ce lundi à expulser des membres étrangers de Daesh qu'elle détient, annonçant le renvoi d'un jihadiste américain et la prochaine expulsion de 24 autres, dont 11 Français.

"Les démarches concernant onze combattants étrangers d'origine française sont en cours", a indiqué le porte-parole du ministère Ismail Catakli.

La Turquie a entrepris lundi de renvoyer dans leur pays d'origine des jihadistes étrangers de l'organisation État islamique, dont un Américain, un Allemand et un Danois. Aucune identité n'a été donnée. Les onze Français sont "en majorité des femmes", a indiqué une source proche du dossier. Elles seront toutes interpellées et présentées à un juge à leur arrivée en France dans le cadre du "protocole Cazeneuve".

Le ministre turc de l'Intérieur, Suleyman Soylu, avait annoncé vendredi, cité par l'agence Anadolu, le rapatriement à venir des djihadistes étrangers, même ceux déchus de leur nationalité.

Longtemps soupçonnée d'avoir laissé les jihadistes traverser sa frontière pour rejoindre la Syrie après le début du conflit qui déchire ce pays depuis 2011, la Turquie, frappée par plusieurs attentats commis par le groupe État islamique, a rejoint en 2015 la coalition antijihadiste. Pas besoin de courir dans tous les sens: nous allons vous renvoyer les membres de l'EI. "Ils sont à vous, faites-en ce que vous voudrez", avait-il déclaré lors d'un discours à Ankara. Le ministre turc n'avait pas précisé quels étaient les pays concernés par cette mesure, mais s'était notamment adressé à l'" Europe " pendant son discours.

"Nous avons un protocole avec la Turquie, le protocole Cazeneuve, qui permet lorsque des situations de ce type surviennent de rapatrier vers la France des terroristes" pour éviter des "retours sauvages", a expliqué ce lundi matin sur France Inter la ministre des Armées Florence Parly, qui a néanmoins affirmé n'avoir "pas connaissance au moment où je parle d'un retour précis de terroriste de la part de la Turquie".

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a indiqué vendredi que la Turquie avait capturé 287 personnes qui s'étaient échappées de prison pour membres de l'EI en Syrie après le déclenchement de l'offensive d'Ankara.

Recommande: