"Thomas Ramos était important", assure Elissalde — XV de France

18 Octobre, 2019, 02:38 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Kevin Gimeno et Camille Gérondeau accumulent le temps de jeu en ce mois d'octobre

Il y a une semaine, à trois jours du match face aux Tonga, le sélectionneur des Bleus n'avait eu, en effet, d'autre choix que de laisser rentrer en France Thomas Ramos, touché à une cheville (œdème? entorse?), et de le remplacer par Vincent Rattez alors que la Coupe du Monde n'était pas commencée depuis quinze jours. Il y a un diagnostic qui a été fait, des imageries qui sont les mêmes ici et à Toulouse.

Voilà qui ne manquera pas de donner des regrets à Jacques Brunel, pour ne pas dire de le mettre très en colère. À l'issue des deux premiers matches (Argentine et États-Unis), les entraîneurs tricolores n'étaient pas satisfaits du niveau de jeu de leurs ailiers.

De son côté, le Racing a décidément du mal à domicile: avec cette fois-ci un match nul (27-27) face à de valeureux agenais, les hommes de Laurent Travers n'ont enregistré qu'une seule victoire en quatre matches à La Défense Arena.

Le Rochelais devait d'ailleurs figurer dans le groupe contre le XV de la Rose, mais le match a été annulé en raison du typhon Hagibis. On décidera au dernier moment avec le staff médical.

Au Japon, à Oita où il est arrivé après l'annulation du match contre l'Angleterre, le staff ne réagit pas: World Rugby lui a accordé deux journées sans presse au vu des circonstances exceptionnelles. "Il avait beaucoup d'envie, beaucoup de frustration". Mais l'encadrement désapprouve hors micro la décision du club de remettre le joueur aussi vite en selle.

Mola ne fustige pas ouvertement l'encadrement des Bleus, mais la critique affleure tout de même. Je pense que c'était la meilleure pour notre équipe. "Il ne se voyait pas partir ne serait-ce qu'en vacances parce que vivre un France-Angleterre (.) et un Toulouse-Castres sans lui, il avait l'impression qu'on lui volait quelque chose", a-t-il déclaré à Canal Plus.

Recommande: