Saluts nazis et cris de singe envers les Anglais

15 Octobre, 2019, 15:42 | Auteur: Ruben Ruiz
  • L'Angleterre demande une

La victoire nette et sans bavure (0-6) de l'Angleterre face à la Bulgarie semble même anecdotique face aux poids des évènements qui se sont déroulés en tribunes.

C'était malheureusement l'un des points les plus attendus de ce match au stade Vassil-Levski, déjà frappé d'un huis-clos partiel pour ce match en raison d'insultes racistes contre le Kosovo en juin.

Dans un match que l'Angleterre a largement dominé en écrasant son adversaire sur le score de 0 à 6, les trois joueurs noirs des "Trois Lions", Tyrone Mings en défense, Marcus Rashford et Raheem Sterling en attaque, ont été la cible de cris de singe.

À noter le comportement du capitaine bulgare qui, dès la mi-temps, a été s'adresser aux " supporters " en leur demandant un peu de respect. Après une longue discussion avec les officiels, les équipes anglaise et bulgare, la décision a finalement été prise de jouer les six minutes de temps additionnel jusqu'à la pause. Mais je dois dire que cette attitude insupportable n'était pas seulement du côté des fans bulgares, il y en a eu aussi chez les supporters anglais qui ont sifflé l'hymne bulgare et qui ont eu des mots inacceptables envers nos fans en deuxième période. Un moment pénible pour les joueurs et le staff technique anglais. "Nous savons que (ces cris racistes sont) une situation inacceptable (mais) je pense que nous avons envoyé deux messages en gagnant le match mais aussi en attirant l'attention de tous sur cette situation, a commenté le sélectionneur Gareth Southgate. J'espère que les plus hautes instances s'occuperont de ces incidents parce qu'on ne pouvait pas faire grand chose de plus sur la pelouse".

Lundi soir, le président de la Fédération bulgare n'avait pas réagi à la défaite, ni dénoncé les chants racistes ou les gestes nazis qui avaient émaillé la rencontre, quittant le stade avant la fin du match. Cela n'a pas empêché la Fédération anglaise d'annoncer, dès la fin du match, qu'elle allait demander à l'UEFA une "enquête urgente", rappelant que "ce n'est pas la première fois que [ses] joueurs sont visés par ce type d'insultes". Lors du match au Monténégro déjà, des joueurs anglais avaient été la cible de cris de singes.

Recommande: