Christian Jacob élu président des Républicains avec 62,58% des voix

14 Octobre, 2019, 12:14 | Auteur: Lynn Cook
  • Christian Jacob chef de file des députés'Les Républicains  à Saint-Etienne le 26 juin 2019

Le chef de file des députés LR, qui faisait figure de grand favori, l'a emporté dès le premier tour avec 62,58% des voix contre 21,28% au député souverainiste du Vaucluse Julien Aubert et 16,14% au plus libéral Guillaume Larrivé, député de l'Yonne.

Si aucun candidat ne parvient à réunir une majorité absolue, un second tour aura lieu le week-end prochain. La direction intérimaire, mise en place après la démission de Laurent Wauquiez en juin, a demandé aux prétendants de renoncer à cette ambition, pour ne pas relancer la machine à perdre des guerres fratricides.

Christian Jacob aura la difficile tâche de rassembler Les Républicains malgré les sécessions, les rapprochements d'élus avec La République en marche, la désaffection des militants et la prééminence à la droite de LR du Rassemblement national. LR comptait alors 235.000 adhérents, 100.000 de plus qu'aujourd'hui.

Une prudence que ses deux challengers quadragénaires ne se sont pas privés d'épingler même si la campagne, sans débat à trois, est restée courtoise. Il en a également profité pour remercier ses soutiens au sein du parti, tout en promettant à ces derniers de "faire entendre leur voix" et de continuer à "tracer une voie, en homme libre de défendre mes convictions".

A la tête de son mouvement "Oser la France", Julien Aubert, qui se voit comme "la surprise" de ce scrutin, propose une "ligne patriote, républicaine, sociale, gaulliste". La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, fait elle aussi cavalier seul depuis la défaite des européennes.

"Si on ne renouvelle pas tout, si on ne dit pas aux Français" ce que LR veut faire sur l'écologie, le chômage, la sécurité.

Selon Guillaume Larrivé, le "combat ne fait que commencer " Quelques minutes après l'annonce des résultats, l'élu icaunais a réagi sur les réseaux sociaux en adressant ses "félicitations républicaines" à Christian Jacob. "Il aura toute sa part dans la construction à venir". Dimanche, l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, qui avait soutenu la liste LREM aux européennes, a affirmé qu'il allait "évidemment" quitter LR, considérant que la politique d'Emmanuel Macron était "globalement la meilleure". Ni sur le plan national, ni en Région, à l'annonce près du départ de LR du sénateur Jean-Pierre Grand.

Recommande: