Guinéen tué à Rouen : un suspect interpellé

23 Juillet, 2019, 13:52 | Auteur: Sue Barrett
  • Mamoudou Barry résident à Rouen tué par des algériens

Mamoudou Barry, un enseignant-chercheur de nationalité guinéenne était au volant de sa voiture à Canteleu (Seine-Maritime) pour assister au match de foot avec sa femme chez son ami Kalil Keita, également enseignant sur le campus de Rouen. C'est chose faite puisque lci.fr visité par Dakaractu ce matin, révèle qu'un suspect a été arrêté par la sureté départementale, à Rouen.

Selon une source policière, le suspect portait "un maillot du club turc de Galatasaray" au moment des faits, qui ont eu lieu vers 20h20, peu avant la finale de la Coupe d'Afrique des Nations entre l'Algérie et le Sénégal.

Âgé de 29 ans, le suspect est connu des services de police pour des faits liés à des affaires de stupéfiants. Il aurait aussi des antécédents psychiatriques.

L'agression a été qualifiée de "raciste" par ses proches.

[Mis à jour le 22 juillet 2019 à 12h13] Trois jours après l'agression mortelle de Mamadou Barry à Candeleu, tout près de Rouen, une étape importante de l'enquête ouverte suite à la mort de cet universitaire guinéen de 31 ans a été réalisée. "Rien ne permet de dire aussi qu'il a été agressé par un supporteur algérien ", a dit à l'Agence France-Presse l'avocat de la famille Me Jonas Haddad lundi matin.

CONAKRY- La mort du jeune Mamoudou Barry a plongé de nombreux guinéens dans une profonde consternation. "Il s'agit d'un crime raciste, sans aucun doute, mais rien ne permet d'établir que c'est en lien avec la finale de la CAN", a affirmé l'homme de loi à l'AFP.

Une marche blanche doit être organisée ce vendredi. Eric Ciotti, député LR, s'est dit "scandalisé par ce crime barbare" et Esther Benbassa, sénatrice Europe-Ecologie Les Verts, a rappelé ce lundi une autre agression: "A Lyon, vendredi, une famille [a été] violemment agressée et traitée de "sales bougnoules" par un groupe de l'ultra droite". Le Dr #MamadouBarry a été tabassé à mort devt sa femme à Rouen par des supporters algériens qui ont cru qu'il était sénégalais. "Mais les médias répètent en boucle "une soirée sans incidents majeurs" ", a quant à lui dénoncé Julien Odoul, membre du bureau national du RN, toujours sur Twitter.

La victime avait soutenu une thèse de droit le 27 juin à Rouen sur les "Politiques fiscales et douanières en matière d'investissements étrangers en Afrique francophone", selon le site de l'Université. Mamoudou Barry serait alors descendu de sa voiture, pour exiger des explications à son agresseur.

Recommande: