Pence rend hommage aux 'héros' de la mission spatiale Apollo 11

22 Juillet, 2019, 02:10 | Auteur: Sue Barrett
  • 1                                              L’endroit est d’une beauté frappante et singulière. C’est un peu comme le désert américain. C’est diff

Il y a cinquante ans, le 21 juillet 1969, à 3h56 (heure française) des millions de téléspectateurs assistent, en direct, aux premiers pas de l'homme sur la Lune. Ce matin-là, quantité d'Européens furent en retard au travail.

Buzz Aldrin le 17 juillet à Huntsville (Alabama).

"Apollo 11 est le seul événement du 20e siècle qui ait une chance d'être largement connu au 30e siècle", a déclaré le vice-président américain Mike Pence, lors d'un discours samedi au centre spatial Kennedy, en Floride, d'où était partie la mission.

Ce samedi, La Provence a consacré 4 pages à la mission Apollo, dont un récit, minute par minute de l'alunissage et une description des différentes sensations qu'ont ressenties les astronautes.

L'anniversaire a relancé le débat autour du projet actuel de la Nasa de retour sur la Lune, le programme Artémis, que beaucoup d'experts, y compris à l'intérieur de l'agence spatiale, jugent irréaliste de réaliser d'ici la date-butoir fixée par le gouvernement de Donald Trump: 2024.

"Nous n'avons pas développé les fusées et vaisseaux de haute performance dont nous avons besoin", a lâché "Buzz", 89 ans, vendredi sur Fox News. Armstrong, le commandant civil de la mission âgé de 38 ans, a adressé un message à la Terre et à la salle de contrôle, ici [à Houston]: "Houston, ici la base de la mer de la Tranquillité". C'est l'astronaute Buzz Aldrin qui aura l'honneur de planter le drapeau des Etats-Unis, symbole de la conquête spatiale américaine.

Le but? "Rétablir la prééminence des États-Unis en tant que nation spatiale", déclarait-il. Le président Trump leur a demandé de se signaler en levant la main.

Recommande: