Le système d’exploitation de Huawei sera-t-il plus rapide qu’Android et macOS?

08 Juillet, 2019, 17:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Huawei prend Apple comme modèle en matière de vie privée

Ren Zhengfei dit une nouvelle fois du bien d'Apple.

Pour l'heure, les États-Unis semblent opérer un volte-face quant aux sanctions appliquées à Huawei, après que Google a jugé le boycott dangereux et susceptible de lui faire perdre le monopole des systèmes d'exploitation.

L'homme fort de Huawei a accordé une interview au Financial Times dans laquelle il a tenu un discours bien travaillé.

Le PDG a également déclaré que les préoccupations de l'administration Trump étaient exagérées et que le gouvernement chinois gérait des sociétés privées telles que Huawei uniquement par le biais de réglementations et de taxes: "La Chine n'intervient jamais dans les opérations commerciales de Huawei". Si nous l'avions fait une seule fois, les États-Unis disposeraient des preuves et en informeraient le monde entier. Ensuite, les 170 pays et régions dans lesquels nous opérons actuellement cesseraient d'acheter nos produits et notre entreprise s'effondrerait. "Après cela, qui paierait les dettes que nous devons?"

Apple a refusé de déverrouiller une série d'iPhone que les autorités américaines voulaient faire entrer dans le cadre d'enquêtes criminelles. Son fondateur, Zhengfei, explique que les opérateurs mobiles disposent en réalité de plus d'informations sur les clients que sa société. Selon lui, les données appartiennent aux clients, pas à Huawei. "En tant que fournisseur d'équipements, nous ne traquons aucune donnée", affirme le PDG de Huawei qui, pour rappel, fournit les antennes de nombreux opérateurs dans le monde.

En outre, Zhengfei indique que son système d'exploitation développé en interne, appelé HongMeng ou Ark OS, est 60 % plus rapide que Android et plus efficace que macOS d'Apple.

Même si fin juin le Président américain a annoncé un assouplissement des restrictions imposées à Huawai, l'entreprise chinoise élabore son propre système d'exploitation au cas où elle ne serait plus autorisée à utiliser Android pour ses appareils.

Il a fait savoir qu'il ne s'agirait pas simplement d'un système d'exploitation pour smartphone, mais d'une solution unifiée pour tous les appareils Huawei, y compris les routeurs, les ordinateurs portables et même les voitures autonomes.

Recommande: