Présidentielle aux Etats-Unis : Joe Biden bousculé par Kamala Harris

05 Juillet, 2019, 01:11 | Auteur: Lynn Cook
  • La candidate démocrate à la Maison Blanche Kamala Harris lors d'une rencontre avec des électrices démocrates à Columbia en Caroline du Sud le 21 juin 2019

À 76 ans, l'ancien vice-président de Barack Obama reste en tête de la course à l'investiture démocrate, mais son avance a été largement entamée, passant de 32 % à la fin mai à 22 % dans un sondage pour CNN publié lundi.

Les premiers débats démocrates ont rebattu les cartes parmi les principaux prétendants à la Maison Blanche, l'ancien vice-président Joe Biden enregistrant une nette chute dans les sondages tandis que la sénatrice Kamala Harris, qui aspire à devenir la première présidente noire des Etats-Unis, a bondi vers les sommets.

C'est tout le quintette de tête qui semble bouleversé depuis ces deux soirées de débats, organisées mercredi et jeudi pour accueillir le nombre record de candidats à l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine - plus d'une vingtaine. Le jeune maire de South Bend (Indiana), Pete Buttigieg, complète le top 5, mais loin derrière (5,2% en moyenne). C'est le même constat pour la progressiste Elizabeth Warren, désormais créditée de 15 % d'intentions de vote dans ce sondage.

Lorsqu'il s'agit de citer le démocrate " qui a le plus de chance de battre Donald Trump " en novembre 2020, le vétéran de la politique Joe Biden reste en position ultra-dominante, selon CNN, avec 43 %, contre 13 % pour Bernie Sanders et 12 % pour Kamala Harris tout comme Elizabeth Warren.

Surtout, Joe Biden n'a pas su répondre de façon convaincante à Kamala Harris qui l'a accusé de l'avoir blessée avec de récents propos controversés sur des élus ségrégationnistes. Et on attend les chiffres d'Elizabeth Sanders et Kamala Harris, qui devraient sans doute être portées par leur bonne performance lors du débat. Onze autres débats sont prévus avant la convention du parti démocrate qui choisira son candidat dans un an.

Les deux femmes ont doublé le socialiste Bernie Sanders, passé de 18 % à 14 %, selon CNN.

Néanmoins, les sondages à l'échelle nationale sont à prendre avec des pincettes aux Etats-Unis, où les dynamiques de chaque Etat peuvent déterminer l'issue d'un scrutin. Ce petit Etat a une grande influence puisqu'il sera le premier à voter lors de la primaire démocrate, en février 2020.

Pete Buttigieg avait la veille annoncé avoir levé la somme impressionnante de 25 millions de dollars.

Recommande: