Nouveau blocage du site de Toulouse par des militants écologistes — Amazon

03 Juillet, 2019, 21:16 | Auteur: Aubrey Nash
  • 80 personnes bloquent l'entrepôt d'Amazon à Sainghin-en-Mélantois

"Nous réclamons un moratoire sur l'implantation de tous les nouveaux entrepôts destinés à la vente en ligne ", a-t-elle continué, alors que le conseil des ministres devrait étudier le projet de loi sur l'économie circulaire.

Sur le site de Toulouse, Les Amis de la terre et des " gilets jaunes", ont érigé une petite montagne de pneus à l'entrée de l'entrepôt du géant de la vente en ligne.

Ce mardi, trois sites d' Amazon ont été bloqués par des militants écologistes et des Gilets jaunes. Présents depuis 7 h devant le site, les manifestants laissaient entrer les camions de livraison ainsi que les salariés de l'entreprise, mais empêchaient toute sortie de marchandises.

" Moins de liberté sauf pour consommer ", " Amazon de non retour", ont-ils inscrit sur des pancartes plantées sur le rond-point d'accès".

"Amazon est le symbole même de la multinationale nocive et impunie", a pour sa part affirmé à l'AFP un porte-parole des militants.

"Quand Amazon crée un entrepôt avec un millier d'emplois, il en détruit le double, en local".

Alma Dufour, chargée de campagne Extraction et surconsommation aux Amis de la Terre explique: " Amazon vend plus de 10 milliards de produits par an.

Dans un communiqué les activistes demandent au Gouvernement de stopper l'ouverture prochaine des 3 méga-entrepôts de la multinationale et de rendre la loi Économie Circulaire à la hauteur de l'urgence climatique. Cependant, les déclarations faites aujourd'hui sont incorrectes. "Nous payons l'ensemble des impôts requis en France ainsi que dans l'ensemble des pays dans lesquels nous opérons, et supposons que les revendications sont liées aux lois fiscales et non à Amazon ", déclare l'entreprise". "Le chantage à l'emploi ne marche pas avec nous", indique le militant, alors qu'Amazon a justement annoncé ce mardi vouloir créer 1800 emplois en France en 2019. Par ailleurs, la société met en avant ses actions pour lutter contre le réchauffement climatique: "Nous investissons dans le développement durable depuis des années au travers de programmes innovants tels que "Déballer sans s'énerver" ou "Expédier dans l'emballage d'origine", à travers notre réseau de parcs éoliens et solaires, ainsi que de nombreuses autres initiatives, dont le projet "Shipment Zero" (expédition zéro) dont l'objectif ambitieux est de réaliser 50% de l'ensemble de nos livraisons à zéro carbone d'ici à 2030". Les manifestants comptent poursuivre leur action, qui s'inscrit dans le cadre d'une action nationale, durant la nuit de mardi à mercredi.

Recommande: