À peine conclu, l'accord UE-Mercosur déjà contesté — Libre-échange

01 Juillet, 2019, 03:39 | Auteur: Lynn Cook
  • Accord UE-Mercosur inacceptable pour les agriculteurs français même macronistes

L'accord de libre-échange signé vendredi entre l'Union européenne et le Brésil, l'Argentine, le Paraguay et l'Uruguay risque de se heurter à une opposition sans précédent.

"Quelques semaines après l'élection européenne, inacceptable signature d'un accord Mercosur-UE qui va exposer les agriculteurs européens à une concurrence déloyale et les consommateurs à une tromperie totale", a ainsi twitté Christiane Lambert, la patronne du premier syndicat agricole français FNSEA.

En Allemagne, Joachim Rukwied, patron du Deutscher Bauernverband, principal syndicat agricole, évoque lui un "accord totalement déséquilibré", qui va mettre en péril "beaucoup d'exploitations agricoles familiales".

D'autant que selon eux, les pratiques illustrent un double-standard de production entre les deux continents: antibiotiques utilisés comme hormones de croissance d'un côté assorties de déforestation, contre toujours plus de normes environnementales côté européen. Les tweets des responsables agricoles montraient l'abattement et l'ampleur de l'incompréhension face à un accord qui menace leur survie.

Bientôt du poulet et du bœuf sud-américain en France?

Les agriculteurs européens n'ont cessé de protester ces derniers mois contre ces discussions.

D'autant plus que les négociations ont été récemment attaquées dans une lettre ouverte par 340 ONG européennes et sud-américaines, dont Greenpeace et Les Amis de la Terre, sur deux autres fronts: l'environnement et les droits de l'Homme, mis à mal selon elles par la politique du président brésilien de droite radicale, Jair Bolsonaro. Il s'agit de l'un des plus vastes accords de libre-échange jamais conclu avec en jeu plus de 770 millions de consommateurs et 18 000 milliards d'euros de PIB.

Ce dernier s'est félicité sur Twitter du "potentiel énorme" du futur partenariat, qui "donnera beaucoup de joie [à son] peuple".

Pour parvenir à un compromis, le Mercosur a dû ouvrir grand ses portes à l'industrie européenne, tout particulièrement ses voitures, mais aussi sa chimie ou ses produits pharmaceutiques, ainsi que ses marchés publics.

Le Mercosur va notamment pouvoir exporter vers l'Europe quelque 99 000 tonnes de viande bovine au taux préférentiel d'imposition de 7,5%, fragilisant un peu plus les éleveurs européens, lourdement dépendants des subventions de Bruxelles et qui craignent la concurrence des "usines à viande" latino-américaines.

L'UE a cependant consenti à de lourdes contreparties dans le secteur agricole: elle facilitera l'accès à son marché à quatre pays avides d'écouler sucre, éthanol, volailles ou boeuf.

Le compromis comporte " certains défis pour les agriculteurs européens et la Commission européenne sera à leur disposition pour les aider", a concédé le commissaire à l'Agriculture Phil Hogan.

Le président français, Emmanuel Macron, tend la main au président Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, aux côtés du premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, et de la chancelière allemande, Angela Merkel, lors d'une conférence de presse lors du sommet du G20 à Osaka, au Japon, le 29 juin 2019.

L'Irlande avait exprimé dans une récente lettre commune avec la Belgique, la Pologne et la France sa "profonde préoccupation" à l'égard des conséquences de l'accord sur l'agriculture. "Ensuite parce que les trois critères que nous avions posés sont reflétés par le texte: "le respect explicite de l'accord de Paris [sur le climat] ", notamment par le Brésil, ce qui est une première " à ce niveau dans un texte commercial ", selon lui".

Ancien agriculteur, l'eurodéputé LREM, fraîchement élu, Jérémy Décerle a déjà fait savoir qu'il n'approuverait pas l'accord au Parlement européen. Brocardant une "mondialisation aveugle", La France Insoumise (LFI, gauche radicale) a appellé à "une large mobilisation citoyenne" mardi à 18H00 devant le Parlement européen à Strasbourg, réuni en session plénière.

Recommande: