Huawei : Donald Trump relâche un peu de pression

01 Juillet, 2019, 16:38 | Auteur: Lynn Cook
  • JPEG- 37.8

Rappelons que Donald Trump a signé, mercredi 15 mai, un décret interdisant aux entreprises américaines d'utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par des entreprises présentant un risque pour la sécurité nationale, ce qui revient à interdire aux groupes américains de faire affaire avec Huawei. Maintenant que Google peut continuer à vendre sa licence Android à Huawei, l'entreprise devra décider si elle poursuit le développement de son OS ou si elle conserve son OS EMUI. "Je l'ai autorisé", a lancé Trump au sommet du G20 à Osaka. "Nous parlons d'équipement qui ne pose pas de grand problème de sécurité nationale ", a-t-il déclaré. Huawei demeurera pour l'instant sur la liste noire établie par le département du Commerce et du Travail des États-Unis. Huawei a toujours démenti cette information. Bien sûr, la décision de lever les sanctions ne tient pas uniquement de la bonne volonté de Donald Trump. Donald Trump et le président chinois Xi Jinping se sont rencontrés et le président américain estime que son rendez-vous avec son homologue chinois " a été très bon ". Huawei avait confirmé qu'il travaillait sur le développement d'un système d'exploitation maison et qu'il s'appuierait sur ses partenariats avec d'autres entreprises chinoises comme Oppo, Vivo et Xiaomi.

Ce conflit avec Huawei fait notamment partie de la guerre commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine. Les deux pays ont cette semaine décidé de faire une trêve commerciale pour relancer les négociations.

Merci de nous avoir signalé l'erreur, nous allons corriger cela rapidement.

Recommande: