Un record et la pole pour Leclerc — GP Autriche-Qualifs

30 Juin, 2019, 14:22 | Auteur: Ruben Ruiz
  • En Autriche Ferrari va se pencher

Derrière donc le Monégasque de Ferrari, le Néerlandais de Red Bull, son propre équipier finlandais Valtteri Bottas et le Britannique Lando Norris (McLaren).

Privé de la victoire par une panne après sa première pole à Bahreïn, théâtre du 2e GP de la saison 2019, Leclerc entend "finir le travail" à l'occasion de cette 9e manche.

Le pilote Ferrari ne laissera pas le souvenir de cette désillusion ternir son état d'esprit. Mon approche des courses n'a pas tellement changé cette saison, assure le Monégasque de 21 ans. "J'en suis satisfait, donc je ne la changerai pas non plus ici".

Il aura toutefois fort à faire pour repousser les assauts du féroce Verstappen, qui court doublement à domicile: sur un circuit, le Red Bull Ring, qui, comme son nom l'indique, est l'antre de son écurie et devant 30.000 de ses fans, tout d'orange vêtus. "Ca n'améliore pas mon temps au tour (alors que Ferrari et Mercedes sont plus rapides, surtout dans les lignes droites, ndlr) mais c'est une bonne motivation à avoir". J'ai commis une erreur et j'en prends l'entière responsabilité.

" Quoi qu'il en soit, demain est un autre jour et une opportunité de s'élever, poursuit le leader du championnat du monde, prenant comme souvent des accents mystiques". Certaines choses sont envoyées pour nous tester. Il faut persévérer à travers les obstacles, que ce soit juste ou non, continuer de croire en soi. Ironie du sort, Räikkönen sera à ses côtés en 6e position! "C'est mal me connaître que penser que je peux me contenter de moins bien que premier".

Du grabuge et peu de certitudes: le meilleur temps des essais libres du Grand Prix de F1 d'Autriche, revenu au Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) vendredi, doit être reçu à l'aune d'une journée perturbée par les sorties de piste de plusieurs cadors. L'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) n'a pu signer de chrono lors de la troisième partie des qualifications et est 10e de la séance qualificative.

En temps normal, Hamilton aurait dû rétrograder derrière le Danois Kevin Magnussen (Haas), auteur du 5e temps des "qualifs", mais celui-ci a d'abord été pénalisé de cinq places pour un changement de boîte de vitesses avant la limite autorisée de six courses consécutives.

" C'est une amère déception de ne pas pouvoir participer alors même que vous avez la voiture pour vous battre pour la pole, a-t-il réagi".

Or cette séance n'est guère représentative des conditions des qualifications et de la course, programmées respectivement à 15h00 samedi et 15h10 dimanche (13h00 et 13h10 GMT), sous une chaleur plus écrasante encore.

Recommande: