Google Stadia : les principales informations à retenir

08 Juin, 2019, 22:53 | Auteur: Lynn Cook
  • Google Stadia : les principales informations à retenir

Même si le cloud gaming apparaît comme nouveau pour beaucoup, plusieurs acteurs se sont déjà cassé les dents en cherchant à pousser les éditeurs dans cette mutation. C'est le cas avec son package baptisé "Édition Fondateur" comprenant la manette Stadia en édition limitée bleue, un Chromecast Ultra, le jeu Destiny 2 et trois mois d'abonnement à Stadia Pro (avec la possibilité de réserver prioritairement son pseudo Stadia et d'inviter un ami). Il s'agira au début de la seule manière d'accéder à Stadia.

Stadia sera lancé en novembre 2019 dans 14 pays: États-Unis, Allemagne, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Finlande, France, Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède. La bonne nouvelle c'est que l'on sait enfin de quels titres sera composé le catalogue.

"Ubisoft a ainsi adapté six jeux, dont Assassin's Creed Odyssey et The Division 2, tout comme Bethesda et son DOOM 2016, ainsi que Square Enix avec trois éditions de Tomb Raider", peut-on lire.

Selon Google, pour profiter de Stadia, il vous faudra disposer d'une vitesse minimale de 10 Mbit/s (soit 1,25 Mo/s). Il faut dire que les rêves de certains d'un service de cloud gaming équipé de Xeon et Radeon Pro avec des jeux en illimité pour 10 euros par mois n'avaient rien d'un business model rentable. C'est le nombre de jeux qui seront disponibles dans le catalogue Stadia le jour de son lancement, sachant que le catalogue se focalise sur les productions AAA. Google offrira deux formules, la plus complète étant Stadia Pro, qui coûtera 11,99 $ par mois.

Un abonnement Stadia Pro en attendant l'offre gratuite en 2020 Du côté des abonnements, au moins deux offres seront proposées en fonction de la qualité de service souhaitée. "Cette formule ne sera pas offerte avant 2020", est-il mentionné. Pour profiter pleinement su service, avec de la 4K HDR à 60 ips et un son 5.1, une connexion 35 Mbps sera requise.

Si vous ne voulez pas vous procurez le gros ensemble en édition limitée, la manette Stadia sera vendu séparement à 69,99$US. "Les téléphones Pixel 3 et 3a, ainsi que les tablettes Pixel Slate, pourront également être utilisés", souligne le papier. D'autres appareils s'ajouteront au fur et à mesure, précise M. Bakar. Résultat, Stadia débarque avec une promesse alléchante: jouer en toute liberté puisqu'il n'y a plus de console ni de fils mais aussi sur n'importe quel écran, simplement avec un compte et un abonnement.

"Le vice-président rappelle par ailleurs que la plateforme infonuagique offre une puissance de calcul qu'aucun ordinateur domestique ou console ne pourra jamais atteindre, ce qui permet aux développeurs de créer des jeux plus sophistiqués". Ça donne une élasticité de ressources qui va leur permettre de créer des jeux incroyables.

Le principal défi technique est d'assurer aux joueurs une expérience fluide, sans interruption, avec des délais de réaction imperceptibles alors que tout est en infonuagique. L'entrée de base pour jouer pépouze dans son salon est donc de 150€, si on ne possède vraiment rien. Bien des experts ont fait part de leur scepticisme sur des sites spécialisés.

Bien sûr, il vous faut la connexion Internet pour pouvoir profiter de cette qualité. Majd Bakar, lui, est catégorique: " Les tests l'ont démontré, il n'y a aucune différence de latence entre Stadia et une Xbox One X ".

Recommande: