Journée mondiale sans tabac : et si vous preniez soin de vos poumons ?

31 Mai, 2019, 22:24 | Auteur: Lynn Cook
  • Journée mondiale sans tabac : et si vous preniez soin de vos poumons ?

On ne cessera jamais de le répéter: le tabac est mauvais pour la santé. La campagne sert aussi d'appel à l'action, en plaidant pour des politiques efficaces visant à réduire la consommation du tabac, et en engageant les parties prenantes dans de multiples secteurs à agir pour la lutte antitabac.

Chaque année, le 31 mai, l'Organisation mondiale de la Santé et ses partenaires mondiaux marquent la Journée mondiale sans tabac.

Certes ces données ne sont que déclaratives mais elles sont corroborées par la diminution des ventes de tabac par les buralistes (même si l'augmentation des achats transfrontaliers et de la contrebande ne doit pas être oubliée). Ceux qui parviennent à l'âge adulte sont plus susceptibles de développer par la suite une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Plus de 60 000 enfants de moins de cinq ans meurent d'infections des voies respiratoires inférieures causées par le tabagisme passif. En 2019, le tabac tue toujours autant, plus de huit millions de morts, cancers du poumon, maladies respiratoires, cardiovasculaires.

10 millions de décès sont enregistrés annuellement dans le Monde à cause du tabac.

Rappelons qu'en 2017, le tabac a tué plus de trois millions de fumeurs et de personnes exposées à la fumée des autres à cause de maladies respiratoires, notamment un million et demi de décès dus à des affections respiratoires chroniques; un million deux cent mille décès imputables au cancer de la trachée, des bronches et du poumon. Ils peuvent aussi donner des conseils et des réponses aux questions relatives aux conséquences du tabagisme et donner l'exemple en s'abstenant de fumer.S'arrêter de fumer est parfois un véritable parcours du combattant et des alternatives au sevrage total de tabac font régulièrement leur apparition.

Tous ensemble, disons non au tabac sous toutes ses formes pour préserver notre santé et celle des générations futures.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.

Recommande: